Chez Kti

Ici on est cozy, au chaud de notre ordi et on parle de tout.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Je l'aime

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Je l'aime   Mar 14 Aoû - 14:41

Je viens d'ouvrir ce nouveau forum car je suis amoureuse.

Il est beau, il est grand (1 m 80), il est élégant, il est cool, il est généreux...

Ni gros ni maigre avec de belles mains et de belles dents.

Bogoss et moi, on s'est rencontré au resto, dans le seizième arrondissement, le 22 juillet. On a sympathisé, je lui ai laissé mon tel sans y croire. Mais il m'a rappelée et il m'a invitée à dîner, dans mon quartier, avec Marie-Charlotte, le 6 août.

Moi, j'ai pas pu bouffer bcp au resto que j'avais choisi car j'ai plus d'appétit mais ma fille s'est engouffré le steak haché et les patates, puis un dessert, de bonne grâce.

On l'a pas entendue, elle mastiquait, très poliment, comme d'hab.

On a parlé de tout. Il est très attentif. Il m'allumait mes clops (son paquet) , j'avais pas faim et il me servait à boire, sans faire sa sérénade à la paternaliste.

Vrai que je suis maigre et qu'il faut me remplir de vitamines et de protéines mais il y a l'art et la manière. Faut pas me brusquer, sinon, je rue.

Ce type a été extra. Il m'a donné de bons conseils rapport à la tutelle de mon père. Aux avocats and co. Comment placer mon fric plus tard.

Il m'a pas forcée à finir mon assiette. J'ai plus dix ans et il l'a bien compris.

On est rentrés bras dessus bras dessous, il m'avait juste volé un baiser sur la bouche. Devant ma fille, j'ai reculé. Mais il ne m'a pas pelotée en douce sous la table, j'ai apprécié.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Ses premiers baisers   Mar 14 Aoû - 14:51

Hier soir, mercredi 8 août, j'ai reçu Bogoss à dîner.

Comme il est beau !! Il m'a donné la permission de vous envoyer ses photos. Je vais voir comment faire.
J'ai envie de le partager avec vous.

Il a sonné, comme prévu à 20 h 30. Mon fils Simon était on line, de l'Ile de Malte. Et je devais appeler mon frère.
Il en a profité pour passer l'aspi dans le salon.

Il est venu les bras chargés : une rose rouge et une énorme bougie Parfum des iles.
Des petites saucisses sèches (chorizo and co)
Des chips
Du saumon fumé, du pain campagnard, du citron
Des tranches de rosbeef froid
Des mousses au chocolat truffées
Une bouteille de rosé
Des malboro light
Trois gateau "Opéra" de chez Lenôtre.
Un gros saucisson à trancher.

On a pas pu tout manger hier alors j'ai bouffé toute la journe d'aujourd'hui.

On a tout préparé ensemble, avec Marie. J'avais recouvert la table d'une jolie nappe.
On a dîné. On a parlé.
On s'est ensuite installés sur le canapé et je lui ai proposé de regarder ensemble mon DVD de Delarue.

C'était bien agréable de sentir son corps chaud à côté de moi sur le canapé. Je digérais, fallait pas trop m'en demander.
Il ne m'a rien demandé.

J'étais juste collée à lui, sur le canapé, je digérais devant la télé, et j'étais top nickel.

Lui était très souriant, il sentait bon.

Marie est partie se coucher, dans mon lit.

On avait plus d'espion, il m'a roulé deux pelles d'enfer.
Sa bouche est douce, on sent son impatience. Il bandait dur.

J'ai dit :
— Pas ce soir, j'suis fatiguée, j'ai pas la tête à ça
— J'ai tout mon temps, m'a-t-il répondu. Avec toi, j'envisage le long terme, pas la bagatelle.

Il m'a embrassée une troisième fois et je me suis sentie chavirer. Mon cerveau tournait trop. Une machine à laver. Je suis devenue toute blanche, il n'a pas insisté.
J'ai proposé qu'il rentre chez lui.

J'avais bien trop bouffé d'un coup. Enfin, j'sais pas, mais ça tournait à donf.
Il a mis sa veste :
— Bisous mon coeur, je t'appelle demain.

Il a appelé quatre fois aujourd'hui. A midi 30, j'ai répondu. Il sait que je dors jusque là.

Après j'ai entendu deux sonnerie mais j'avais trop bouffé encore, je n'ai pas décroché. Je digérais.
C'est difficile de remanger quand on en a perdu l'habitude. La digestion est longue et presque douloureuse.

J'ai fini par répondre à 20 h 30. Il veut me revoir le plus vite possible. Il est bien avec moi.

Moi aussi, je suis bien avec lui. Il est doux, charmant, spirituel, généreux, amoureux et tendre.

Il veut absolument m'alimenter. Moi aussi, je veux sortir de l'anorexie, mais ça me rend toute molle, de bouffer.
Mon estomac est tout rétréci, alors je rote, c'est dur, j'ai envie de vomir.

S'il me fait l'amour, j'ai peur de vomir sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Mar 14 Aoû - 14:56

Bogoss est un bel homme que j'ai rencontré le dimanche 22 juillet au
resto. Je venais d'être passée voir mon père malade (il est atteint de
la maladie d'Alzheimer et il était particulièrement à l'ouest ce
soir-là.) Pour nous requinquer, j'ai invité ma fifille Marie-Charlotte
(11 ans) au resto.

Cet homme parlait d'argent entouré de 5 personnes dont son fils
d'environ 20 ans qui ressemblait vachement au mien. Je l'ai
trouvé TRES séduisant, visage sympathique, élégant, souriant, classieux
et détendu. Alors je l'ai abordé. Je pensais que la femme assise à côté
de lui était son épouse mais il m'a très vite rassurée : "Non, je suis
divorcé".

On a donc un peu discuté, de notre métier, de nos enfants... Et je lui donné mon tel.

Il a rappelé dès le lendemain lundi, à 10 heures, mais je dormais encore, je n'ai pas eu le courage de me lever.

Il a rappelé le surlendemain mardi dix heures mais le téphone était
trop loin de ma chambre alors je suis arrivée trop tard. Il avait
raccroché. J'étais sûre que c'était lui car mes amis laissent toujours
un message.



J'ai pensé "Zut ! J'ai laissé filer ce type splendide !!! Quelle gourde, il va croire que je lui ai donné un faux numéro."

Effectivement, il n'a plus rappelé.



Et oh surprise, vendredi 3 août : mon bel homme qui rappelle, à 10
heures. Mais cette fois, pas bête, j'avais placé le télephone à côté de
mon lit. Il rentrait dimanche soir de St Remy de Provence.



Alors on s'est vu au resto une première fois, il nous a invitées lundi
soir dans mon quartier et m'a volé deux petits baisers furtifs sur les
lèvres.

Et mercredi 8 août, il est venu dîner chez moi en apportant tout. Voilou, Z'êtes au jus maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Mar 14 Aoû - 15:02

En bas de chez moi, j'ai voulu lui présenter ma courette, dont je suis très fière.

De mon appart, je suis moins fière car il est beau mais je ne l'entretiens plus du tout.

PLUS DU TOUT depuis deux mois, j'ai plus la force, j'ai vachement maigri.

Mais ce type me plaisait vraiment alors je lui ai ouvert la porte de mon antre maintenant gravement dégueue.

Je lui ai présentée Pépette, ma calopsitte apprivoisée, qui n'a pas voulu quitter son épaule (TRES bon signe car Pépette est farouche)

Puis Lulu, la petite rescapée.

Ca l'a fait marrer, tout ce monde-là.

Il a fait le tour du proprio, a constaté l'état de crasse de ma cuisine, du salon, tous ces trucs qui trainaient, j'ai plus la force, ni de me nourrir, ni de ranger...

Et il a dit :
"Je vais t'aider, je te laisse pas comme ça"

J'y ai pas cru un seul instant. Il m'a volé un second baiser sur les lèvres et puis il est parti.

Une demi-heure plus tard, il appelait, mais j'étais comateuse, le vin rosé quasi à jeun, trop trop de fatigue, ma fille a répondu. Et c'était pour me souhaiter bonne nuit.

Message reçu.

Et il rappelé. Il veut revenir pour m'aider à nettoyer l'appart. Je suis trop faible pour l'aspirateur. Il va donc s'en charger et moi, j'essayerai de laver la cuisine, Marie la salle de bain.

Au début, j'ai refusé... J'avais honte de l'avoir reçu dans un taudis pareil. Mon appart est joli mais là il part en couilles grave car je n'ai plus la force de rien.

Deux mois que je n'arrive plus à manger. Rien.

Deux mois que seuls les liquides entrent : limonade, coca, soupe, et encore... J'arrive plus à avaler.

Et si je me force, je vomis.

Je suis gravement malade et je ne veux pas aller à l'hôpital me soigner.

L'agonie de mon père, la cruauté de ma mère...
Moi aussi, j'ai beuzzé.

J'ai pété le plomb bouffe.

Je suis encore sur pied mais à bout de force. + l'avocat, plein de papelards à remplir, plus les aides auxiliaires, plus mes frangins, plus la mégère...

Mais je suis tombée sur un type bien, mon centième...

Peut-être qu'il en veut à mon héritage, mais je ne crois pas. Peut-être au fond...Mais je ne crois pas.

Peut-être qu'il a senti quelqu'un de fragile à exploiter, mais je ne crois pas

Peut-être.

Dès que y'a plein de fric, les gens deviennent mesquins.

Même si j'ai plus mon corps, j'ai encore toute ma tête.

On verra bien.
Je vous tiens au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Première nuit   Mar 14 Aoû - 15:11

Je viens de passer ma première nuit dans les bras de cet homme (nuit du 12 au 13 août).


Simon est rentré vers midi et il m'a grave gonflée quasi d'emblée.
J'ai appris qu'il s'était mis à boire à Malte. Enfin, comme un ado,
mais moi qui faisais tellement gaffe à ça !!! Le ton est monté, il ma
cherchée sur deux trois trucs, j'ai dit :

— OK. Maintenant, j'ai UN MEC UN VRAI... Tu ne me feras plus de
chantage affectif... Parce que maintenant, ras le bol ! La mère
courage, elle en a marre.

Et mon Jules m'a appelée :

— Ca te dit qu'on se voit ce soir ? Tu veux dîner dehors ?

— Pas que dîner. Dormir chez toi

— Ah ouais, ça te tenterait ?

— Oui, j'en ai même très envie (je mentais pas... Nos premiers baisers
avec la langue, j'y pensais malgré moi. Je commençais à rêver porno. Je
me souvenais de ses muscles sous sa chemise, des poils sur son torse,
de sa taille fine, de ses abdos, de sa queue qui bandait.. Bref,
j'étais prête.)

Simon maintenant de retour, je lui confie Marie-Charlotte et j'ai ma nuit.

— Avec plaisir, je t'invite à dîner chez un bon italien, RV quelle heure ? Je passe te prendre chez toi, en moto.

— 21 h, le temps de nourrir ma progéniture

— No blem, je t'appelle dès que je suis en bas de chez toi

— Tu peux monter, je te présenterai Simon le Caïd.


Je me suis déguisée en VRAIE motarde, toute en cuir noir. J'avais la panoplie dans mes placards.

Sous le Perfecto à clous argent, j'ai mis un petit body en dentelle noire, YSL. Mon futal cigarette me moulait à merveille

Et à 21 h, coup de fil, il monte, discute dix minutes avec Simon qui
semble le trouver sympa (de toutes façons, il est en pleine rebellion
ado : je me fiche 100% de son avis).

Lui, mon bogoss, m'a paru de nouveau magnifique de beauté, de certitude, de classe.

Et là : l'ENGIN nous attendait sous mes fenêtres : Une HONDA 1500 !!!

OUF !!!

Déjà très difficile de monter dessus, malgré les dix cm de talons de
mes bottes, tant la selle était haute. Il fallait l'enfourcher comme un
cheval, Bogoss m'avait sanglé le casque.



Et puis après, la folie douce... Et Dieu comme j'ai eu peur !!!!
Il voulait me conduire porte Maillot pour dîner, à mi-chemin entre chez moi et chez lui.
(Mais j'ai eu trop peur... )

J'avais pas mes lunettes, je voyais des tas de petites loupiottes
partout, de toutes les couleurs, je croyais que c'était des bornes qui
signalaient le danger, je voyais des déviations sous les tunnels, mais
non, il s'agissait juste des feux arrières des bagnoles qui roulaient
bien moins vite que nous, parmi lesquelles Bogoss se faufilait
allègrement. Le cul scellé sur la selle et les secousses du bitume et
les accélérations en ligne droite et les freinages aux feux et quand la
grosse machine se penche à donf pour prendre les virages, et mes mains
serrées sur son ventre, à peine si je claquais pas des dents.

Nos casques s'entrechoquaient. A chaque réaccélaration, je croyais que j'allais valser en arrière, que j'allais m'envoler.

Jouissif, énivrant, mortel, à vivre.

J'ai refusé le resto car j'avais hâte de me retrouver les pieds sur terre.

Donc dans son lit.



Un amant du tonnerre mais ceci nous appartient et j'ai pas envie de l'écrire.
C'est entre lui et moi.
Je suis écrivain, mais là, j'ai pas envie de raconter.

Car c'était bien trop fort.
Le top, pour résumer.

Et j'en dirai pas plus, on va me piquer mon chéri.
Non, non, j'suis pas inquiète...

On s'est quittés vers 16 h aujourd'hui, après un bon resto. Je ne veux
pas raconter notre grasse matinée. J'ai du mal à le regarder,
maintenant, sans avoir envie de lui. Des fois, ça me bouleverse et je
baisse les yeux, je ne soutiens pas son regard, j'ai envie de lui.

Il m'a raccompagnée chez moi : rebelotte en moto, rebelotte mes frayeurs.

La peur, la vitesse, nos casques qui s'entrechoquent. De jour, c'est encore plus impressionnant.

Demain matin, il passe à huit heures du matin pour me conduire au
tribunal du commerce déposer mon dossier de l'aide juridictionnelle.
J'ai réuni toutes les pièces.

Et le soir, on dîne chez moi avec nos enfants respectifs.

Il A 51 ans, moi 46 et je l'aime.





Mais la moto... Où j'suis encore allée ???

Il conduit depuis l'âge de 16 ans, soit.
Il a été cinq fois champion de France de Ski nautique plus jeune. J'ai lu les articles qu'il m'a montré.
Il a, à poil, un corps splendide !!!
Mais faut pas qu'il crâne trop sur sa Honda car je me préfère entière.


Je ne mise rien sur rien. Je l'aime.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Mar 14 Aoû - 15:20

On devait aller au tribunal mais j'étais trop claquée, car la moto, c'est sport, rien que le casque, l'est lourd.

Et faut se tenir, mes bras autour de ses hanches sont ma seule ceinture de sécurité.

On s'était quittés à 16 heures, il m'a appelée vers 21 heures et je lui ai dit :
— Viens dormir chez moi, j'ai atrocement mal au cou.
— OK, j'arrive, t'es trop crispée sur mon engin. Je te sens contractée à l'arrière... J'arrive te masser le dos, avec une bouteille de bordeau et du Décontractyl.

Il sonnait, magnifique, une demi-heure plus tard et m'a détendue en cinq sept.

Encore une nuit géniale. De l'amour, des mots tendres, et du sportif au lit aussi.

(Mais le sport en chambre ne m'a jamais été douloureux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Ven 17 Aoû - 14:51

Ce Prince charmant est réellement inespéré !!!

Nous dormons maintenant ensemble toutes les nuits, chez moi. Son appart est beaucoup plus beau que le mien, bien mieux tenu, mais je me sens mieux chez moi, à côté de mes enfants que je n'aime pas laisser seuls, malgré leur âge et même pour une nuit.
Nos enfants se connaissent, Thierry et moi avons organisé un petit dîner et j'ai de super tofs des quatre (les 3 miens et le sien, son aîné, son cadet est à la Guadeloupe, chez sa mère).

Hier, les pharmacies étaient fermées, or j'avais une grave brûlure au bras : la lampe du salon, sans abat-jour faute actuellement de moyens, m'était tombée dessus. Il m'a donc conduite (en moto) en centre ville (aux Champs Elysées) pour me trouver un médoc adapté (seule pharmacie ouverte un 15 août). On en a profité pour boire un pot.
Et ce matin, on s'est levés à l'aube et il m'a accompagnée (toujours en moto) au Tribunal du Commerce, en centre ville, pour y déposer mon dossier d'aide juridictionnelle (rapport à la maladie de mon père, à la tutelle etc...)

Il assure grave. Il me fait des coups en douce. Il nettoie l'écran de mon ordi, tout poussiéreux, il récure la cuisinière au graton. Il a remis du sel dans le lave-vaisselle. A peine une heure qu'on s'est quitté, il m'appelle juste pour me dire " Je t'aime".

Il m'a accompagnée chez mon papa (toujours en Honda 1500), il y a rencontré ma mère : l'échange était d'un drôle !!!

Il ne vient jamais dîner les mains vides : ce soir, il déboule avec un rosbeef, hier soir, des haricots verts du Drugstore Publicis, deux bouteilles de rosé, des tomates, des macarons de toutes les couleurs... Je me suis juste chargée de l'omelette aux oignons et de la salade.

Le premier soir, une rose rouge et le soir des enfants, son fils de 22 ans est arrivé avec un bouquet de princesse... Un truc de Ouf !!!

ENORME !!!

Il est taureau, mon cent, il sait ce qu'il veut. Les taureaux, on les dévit pas de leur route.

Je lui accordé TOUTE ma confiance car j'accepte, pour la première fois de ma vie, la moto en plein Paris.

J'ai les boules, je l'avoue, mais c'est vraiment jouissif. La grande roue de la foire du Trône, la vitesse, j'ai une confiance infinie en lui.

Et au plum.... Ah !!! Quel bonheur !!! L'amant dont on rêve toutes, à la fois dur et tendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Ven 17 Aoû - 14:59

C'est de la folie !!!

Jamais je n'aurais espéré rencontré un type aussi classe, aussi beau, aussi parfait...

Mais je le mérite, je crois, comme le dirait Louloute.
J'ai bien souffert et je le mérite.

De toutes façons, c'était lui ou rien.

Le Prince charmant ou rien.

Il a 51 ans, ce n'est plus un gamin. Mais qu'il est beau !!! J'ai hâte de pouvoir transvaser de mon mail perso chez Kti les photos de lui.

Je ne veux pas me remarier. Divorcée depuis 1991... Aucune envie.

Mais on s'est fiancés en douce, on a échangé des alliances, qu'on a mis sur l'annulaire de la main droite.

Il a 51 ans, moi bientôt 47...
On a cinq enfants au total.

On y croit comme deux ados !!!!

Mon cent, Ah là là !!!!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Ven 17 Aoû - 15:02

Certaines de mes amies s'inquiètent pour moi. Elles trouvent Bogoss trop parfait...
Or il sait depuis notre première rencontre que je suis une riche héritière.


Dernière édition par le Lun 20 Aoû - 14:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Ven 17 Aoû - 15:45

Je leur réponds today :

Ne vous inquiétez pas mes jolies. Bogoss est fils et petit-fils de toubib. C'est un buziness man, riche héritier aussi.

Nos deux fortunes ne devraient que prospérer. Je ne suis pas idiote. L'amour ne m'a jamais aveuglée car je ne suis quasiment jamais amoureuse. Je ne l'ai été que deux fois, sur 99 rencontres. On m'aime, on m'adore... On me le répète à foison mais je garde la tête froide.

On m'a toujours fréquentée, entre autre, pour mon fric (mon papa payait tout + mes petits boulots) ou pour mon potentiel (toubib).

Ah j'en ai entretenu, des mecs !!! En revanche, seul mon papa a assuré pour moi financièrement.
J'm'en foutais pas mal, si ces mecs me plaisaient... Je n'étais pas dépendante d'eux et c'était confortable. Le devoir conjugal pour obtenir des escarpins, je ne connais pas. J'ai toujours fait l'amour gratuitement.

Juste pour le plaisir.

Depuis mai de cette année, la situation est un peu problématique car mon père ne peut plus me gâter puisque ma mère tient maintenant les cordons de sa bourse. Et je suis au chômdu !!!
Mon fils Simon n'a eu que 50 euros de moi pour SES 18 ans, doublés d'un BAC plus qu'honorable (14,76 de moyenne) mention BIEN. Mon père aurait été très généreux mais ma mère tient les comptes. Ma petite Marie-Charlotte n'a pas eu de cadeau pour sa fête le 17 juillet. Papa aurait été très généreux mais ma mère tient les comptes.

Elle ne veut même pas payer un sthétoscope à 150 euros pour que je puisse régulièrement surveiller les poumons de mon père.

Ca va encore durer au moins un an... Et j'ai besoin de Bogoss pour me tirer de ce pétrin financier. Ce n'est pas lui qui se "sert" de moi, mais moi de lui.

SAUF QU'IL ME PLAIT VRAIMENT ....

Mes jolies, cet homme m'épate de plus en plus de jour en jour.
J'aime TOUT chez lui et je n'ai jamais ressenti cela. A ce point-là, JAMAIS.

Jeanne Moreau, qui répondait à une interview, a dit soudain:
"On m'aime pour ma beauté, et alors ??? Oui, pourquoi pas ? Je serais un thon, on m'aimerait moins. Et alors, c'est Normal !!! Je suis belle, on me veut... Je ne comprends pas que l'on puisse critiquer les femmes qui aiment un homme pour leur argent. Et alors, c'est Normal !!!
L'argent rend les femmes encore plus jolies."

Moi, Kti, je suis belle et riche. Et alors ???

Je mérite avant tout d'être heureuse car j'étais en train de claquer doucement, et cet homme (pour ma beauté ou mon argent)

me ressuscite.












Manquerait plus que je parte avant ma mère !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Mer 22 Aoû - 0:50

On s'est appelé dix foix aujourd'hui mais son absence me fait physiquement mal.

J'ai mal au dos, j'ai mal au coeur, j'ai mal aux bras, j'ai mal aux jambes.


Je n'y comprends rien.

Les mecs, je m'en fiche à donf, en principe.

Là, je tremble. Je veux qu'il revienne. Il me manque.
C'est grave. Je l'aime. J'ai froid.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Mer 22 Aoû - 18:57

Il vient d'appeler, la quatrième fois depuis ce matin.

Plus que 285 bornes et il est à moi.

J'attends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Je l'aime   Mer 22 Aoû - 21:09

Il vient d'appeler. Plus que 70 bornes.

Je me fais belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je l'aime   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je l'aime
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» que j'aime la Grèce!
» Mon mari en aime une autre!
» André Santini n'aime pas les natifs du signe Poisson.
» Mes tendres bouclelines...JE VOUS AIME !
» Le nouveau préfet n'aime pas le mot "basse".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Kti :: Bienvenue chez Kti :: Ici on parle d'amour-
Sauter vers: