Chez Kti

Ici on est cozy, au chaud de notre ordi et on parle de tout.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une envie pressante de vin rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Une envie pressante de vin rouge   Ven 28 Oct - 17:58

Balade courte, impotence douloureuse.
Tel rigolo à Isabelle (à propos de l'intêrêt de la "chaise percée".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: Une envie pressante de vin rouge   Ven 28 Oct - 22:17

Mais nous avons parlé d'autres choses : seins nus ou pas ?
Sur plage ou dans piscine publique ?*


Thierry ne sera pas là à 18 mais à 20 heures. Il appelle trois fois pendant mon tel à Isabelle, il me dérange.


ENVIE DE VIN ROUGE.

Refus d'Ali de me soulager (ordre de Thierry) : "Tu n'y as pas droit !"
L'humiliation. Je revois ma mère : passe ton concours d'abord !

Attends, j'ai CINQUANTE ANS, MA MERE !
Et le concours, ça fait longtemps que je l'ai obtenu, avec mention bien du jury !!!

J'ai du tel à Thierry de chez Ali : "Apporte du vin rouge, je me charge du reste."
Douze euros les 350 grammes de gigot d'agneau, tout beau, tout prêt, avec sa sauce, cela te semble-t-il excessif ?
(Hein papa ? C'est pas trop cher ?)

Pour passer cette envie pressante de vin rouge, je cuisine :
- bruscheta
- crackers TUC
- Olives vertes
- Cacahuettes
et au dîner, gigot d'agneau dans sa sauce maison, patates sautées + fromages
(je le rappelle : tout est de ma poche, comme d'hab).

Lorsque Thierry arrive, j'attends avec impatience qu'IL débouchonne le Bordeau. Il me sert un quart de verre, en ajoutant :
"Toi, tu n'as droit qu'à celà !"

Ah ouais papa ?
Tu vas t'envoyer seul le reste de la bouteille ? Sans moi ?

La scène ne tarde pas à éclater.
Elle durera une plombe, j'exige, entre deux méchancetés bien senties, bien pesées, qu'il se barre sur le champ.
Je dois réitérer ma demande à trois reprises.
Il n'a pour l'heure, grignoté qu''un crouton de bruscheta, 3 olives et 5 TUC.

Mais il s'enfile déjà son second verre de picrate.

Cathy très calme, l'observe glouglouter.

Puis le grand Manitou finit par quitter la scène, après avoir servi un dernier quart de verre à Cathy.
Il repart avec sa bouteille bouchonnée sous le coude.

N'aura pas goûté aux joies du gigot d'agneau, patates sautées, tandis que Marie dévore sa part, avec délice.

Immense soupir de soulagement.
Immense soupir rare, à graver dans les annales de la félicité.







Dernière édition par Eve le Mer 2 Nov - 10:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: Une envie pressante de vin rouge   Mar 1 Nov - 17:53

Malgré tout, Kti ne se calme pas. Après avoir annoncé, très décidée, à Marie repue qui digère dans sa chambre, que celle-ci ne reverra pas Thierry de sitôt, Kti se repose dans le salon et commence à s'enfiler des Décontractyl.
Deux au premier jet.
Elle réfléchit, à jeun.
Ne regrette aucun de ses virulents propos. "Il était temps", se réjouit-elle, toujours trés énervée.
Rien ne l'apaise, rien. Elle sirote de la bière sans alcool, cogite.

Seconde tournée de deux comprimés de Décontractyl. Sur la notice, ils précisent : Ne pas dépasser les six cp/jour.

Pourquoi ? Que craint-elle ? Elle souffre déjà assez, du bas du dos, atrocément, depuis deux mois voire davantage, à cause de sa fameuse chute dans la cuisine.

Que craint-elle à s'offrir une troisième tournée de Décontractyl ?

Et en voiture, Simone ! Trois cp d'une seule lampée !

D'autres comprimés sont plus dosés, plus efficaces contre la douleur, en codéine, notamment, mais ceux-là sont vendus sous ordonnance. Ce sont des équivalents de la morphine, qui peuvent sans doute, provoquer, comme la morphine, des insuffisances respiratoires aigües.
Or Cathy ne veut pas mourir, ne veut pas se retrouver en réa, ligotée des mains et des pieds, sous le regard froid, sans âmes, de réanimateurs exténués, blasés (encore une toxico !).
Ils ne vont en général pas chercher plus loin, les urgentistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: Une envie pressante de vin rouge   Mar 1 Nov - 18:30

Elle s'allonge et le sommeil finit par venir vers minuit, enfin !

Lorsque soudain, le feu prend dans son lit !

Un feu ?
Quel feu ?

Se serait-elle endormie cibiche au bec ?
Non, non, les draps sont intacts, le couvre-lit aussi, c'est à l'intérieur d'elle que les flammes se propagent.

Une douleur atroce, surhumaine, inhumaine. Ses jambes clouées, leur attache principale, le grand bassin, complètement bloqué.
Et le brasero au niveau du petit bassin.

L'abus de Décontractyl ?

Combien de cp au juste ?
Et en combien de temps ?
Elle peine à se lever pour consulter sa montre : 3 heures du mat, le glas des morts vivants, le glas des anciens amants, qui ne dorment plus ensemble...

Panique ! Elle va mourir, sans aucun doute.
Pourtant, un petit pipi s'éxonère lorsqu'elle finit par s'asseoir sur la lunette des chiottes, après 45 secondes de marche syncopale.
Un p'tit pipi jaunâtre, pas teinté de rouge, qui la rassure et la soulage.
Un peu.
Vient ensuite un caca normal, qui brûle, mais la soulage aussi.

Assise ainsi, les mains crispées, elle serre les dents pour ne pas hurler de douleur.

Un siècle déjà qu'elle est assise sur le trône, chacune de ses petites crottes, mi-molles, semblent peu à peu la libérer.
Nettoyer ses intestins, surenflammés, son papa qui agonise doucement, son fils aîné interné depuis quand ?...

Et elle, le bassin cassé.
Magnifique hommage qu'elle leur rend, ainsi handicapée !

Elle se rallonge, les douleurs reprennent de plus belle, l'ankylose de tout le bas de son corps aussi.
Impuissante, elle s'attend à crever d'hémorragie interne, son cerveau semble intact, les souvenirs affluent : ses trois enfants, leur premiers pas, leurs débuts dans la vie, Mat qui ramasse les cuillères au fond de la piscine au Club Med, qui gagne, et obtient une belle revanche sur les deux pisseuses de leur séjour en Gréce.

La petite et ses bouées, le père qui s'est barré, l'autre qui l'a martyrisée.
Simon qui l'a copieusement insultée, les voisins et le boucan de la rue Lecourbe, la perte d'emploi, son canard qui a fait faillite... Licenciée en bonne et due forme. Et depuis, la rencontre, Thierry, ce resto dans le seizième, la moto, le sexe, l'espoir d'une nouvelle vie joyeuse, et puis, la chute...

Qu'est ce qu'elle souffre !

1. Appeler les pompiers ?
Pourquoi ?
Elle n'a pas bu depuis deux mois mais s'est envoyé pas mal de comprimés en échange.
Hépatolytiques, elle a été prévenue. Une rébellion de son foie ?
Une hépatite fulminante ?
Une pancréatite définitive ?

Eh ben qu'elle crève !
Cette souffrance est inadmissible.
Tout se déchire en elle, elle accouche d'un bébé qui ne sortira jamais.

2. Réveiller Marie ? A quoi bon.
L'inquiéter pourquoi faire ?
Pauvre gamine ... Ses maigres initiatives ne pourront se borner qu'à appeler les pompiers, cf commentaire 1.

3. Appeler Thierry ? Certainement saturé depuis son dernier tel à minuit, faut pas trop l'encombrer. Il sera trop tard quand il débarquera et puis, morte ou vive, Cathy ne veut plus voir Thierry.

Marylin est morte dans son lit, au petit matin, excès de barbi.
Cathy craint pour Kti.

Mais après tout, elle n'a ingégé qu'une dizaine de cp en cinq heures.
Sans mélange alcoolisé.

Faut qu'elle se calme, que cette intense douleur s'apaise.
Elle ne peut même plus se retourner, reste, dans son lit, en position dite de la "tortue", sur le dos, dents serrées, poings crispés qui supplient l'oreiller.



Dernière édition par Eve le Mer 2 Nov - 10:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: Une envie pressante de vin rouge   Mar 1 Nov - 18:44

Elle parvient à se saisir d'une clop, un court moment de répis qui la calme soudain.
Plus que 4 Marl, il est quatre heures du mat.
Il semblerait, après un second pipi, que la douleur s'attenue.

Elle remue de nouveau, attrape un magazine qui git à côté d'elle mais ne parvient à se concentrer sur les potins de la semaine.
Le calcul est vite fait : seule la cibiche l'apaise.
N'en reste plus que quatre dans son paquet de la veille.
- Une à 5 h 15
- Une à 6 h 15
- Une à 7 h 15

Ali ouvre entre six et huit.
Elle filera, si elle le peut, se réapprovisionner.
Des mots croisés trainent aussi, elle tente le coup.

Ouais, ouais, elle parvient à remplir quelques grilles tandis que les heures tournent.
Ca va bien mieux.

Vivement 7 heures 45.

PLUS JAMAIS CA !


Dès 7 heure 15, Ali Absent, c'est son frère Rachid qui l'accueille :
_ Tu veux quoi Kti ?
_ Des clops
_ Désolé, j'en ai plus. Faut attendre l'arrivée d'Ali
_ Combien de temps ?
_ Oh, compte une demi-heure
_ Même pas une pour me dépanner ?
_ Non, non, j'ai rien
_ Dommage, moi, j'ai toujours dépanné tout le monde

Elle repart, déconfite, en boîtant, ses deux mains décharnées sur son ventre crispé.

Arrivée aux clous, elle entend soudain :
_ Kti ?
C'est la voie de Rachid.
_ Reviens, j'ai trouvé ça

Et de lui tendre un paQUET ENTIER DE lUCKY
aH LE BONHEUR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: Une envie pressante de vin rouge   Mer 2 Nov - 11:44

Elle décide de l'attaquer de suite. De s'en foutre plein le nez, les yeux, les bronches, le foie, la rate, ses os contus de vieillarde.
Elle parvient finalement à s'endormir, moins douloureuse, après deux cp de codéine et un cp de Primpéran.

(Je rappelle, au cas ou le lecteur l'aurait oublié, qu'elle souffre d'une quadruple fracture du bassin).

Même si risque il y a peut-être, elle n'en peut plus.

Réveil comateux à 9 h 30.
Elle se rendort après une clop et un verre d'eau.

Re réveil comateux à 10 h 30.
Elle se rendort après une clop et un verre d'eau.

Re Re Réveil à 11 h 30.
Elle se réveille après une clop et un verre d'eau.
Souffre de moins en moins.
C'était quoi ce truc ?
Afin de guérir le mal, elle s'est envoyé en trois heures deux litres de flotte !
Pipi et clops s'enchainent et ça va beaucoup mieux.

Elle se souvient qu'elle a rendez-vous à 14 h 30 avec sa nouvelle femme de ménage, chez Ali.
Une amie de Patoche, le patissier.

Aura-t-elle la force de s'y rendre ?
C'est important.

Encore une clop, de l'eau, elle se rendort.

La musique de sa fifille la réveille. Il faut urgemment du liquide. Ne lui restait plus que sept euros qu'elle a donné à Rachid pour les clops.
Il faut récupérer sa carte bleue, d'abord (ils l'ont bloquée, ces cons de la LCL).

Marie file à la banque, sans rechigner, parce qu'elle a besoin de shampoo et de savon, et munie d'une procuration signée des mains de sa mère, obtient 200 euros et la CB toute fraiche.

Alleluya, le monde n'est donc pas si cruel !

Cathy file a son rendez-vous à l'heure dite.
File, file, vite dit...En clopinant.

Rencontre ?

Très bon contact.
10 euros de l'heure, 4 fois par semaine.
Joséphine est jolie, souriante, propre sur elle, partante.

Kti savoure les deux bières sans alcool qu'elle s'est permise, au passage, d'acheter chez Ali. Refume.

Quelques mots croisés. Et une CB clinquante, 200 euros de liquide, une jolie aide, bientôt, pour rutiler son intérieur.

Elle est pas belle la vie ?

Kti se rendort crevée et jubilante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une envie pressante de vin rouge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une envie pressante de vin rouge
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petite anecdote
» Une folle envie d'orange!!!!!
» La Mer Rouge vue d'en bas
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Pas faim....envie de manger .....gggrrrhhhh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Kti :: A lire :: Contes et nouvelles-
Sauter vers: