Chez Kti

Ici on est cozy, au chaud de notre ordi et on parle de tout.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La chute : Faux départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Dim 18 Déc - 0:09

Et si mes cuisses ont vachement maigri, si mon cul a fondu, j'ai encore de très jolis seins.

Ouarf, je les tripote tout le temps !

Ils sont plus gros qu'avant, on dirait même. L'alitement ?

Bien fermes et bien dodus, ah, je les aime, mes deux super doudounes !

J'suis sur la voix de la guérison, pas un doute, ah, vive la vie, ah, j'y croyais plus !
(Et mes cheveux repoussent à la vitesse grand V).

Ouarf, j'suis joyeuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Dim 18 Déc - 20:39

Je suis heureux que tu ailles mieux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 1:53

Ouais et même que j'ai fêté ça au bar d'Ali.

J'avais besoin d'oeufs, je voulais faire des crêpes.

Pas un euro en poche, la banque à dix kilomètres, non, je suis allée tranquillement chez Ali. Y'avait pas le con, le Rachid, alors je me suis tapé l'incruste.
J'ai été acceuillie comme une reine.

Y'avait la mama, que j'ai saluée, toujours plantée à côté de son radiateur, et pis sa fille que j'ai embrassée, elle décorait les lieux, je l'ai un peu aidée et pis y'avait Amhed et il s'est mis danser, et je l'ai trouvé beau, adorable de gentillesse, son sourire et ses dents blanches.
Je suis restée longtemps, y'avait patoche et on a discuté.

Longtemps.

C'était très agréable, c'est ma vraie et nouvelle famille, en face de chez moi.

J'y suis bien accueuillie et ça me fait chaud au coeur puisque Thierry, c'est bien fini.

J'y pense évidemment, tout le temps, mais je ne veux plus le revoir.

Non, non, le 24, je le passe chez Ali (ma fille est invitée chez une copine)

Pas envie de revoir Thierry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 1:56

Je trouve tout ça comme un beau gachis, je ne sais pas quels sont tes reproches à mon égard, tu as été une
femme très amoureuse et réciproquement, je ne comprends pas!

Je suis un homme patient et pas rancunier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 2:16

Il m'est difficile de penser que tout est fini entre
Nous et ce sans motif , reflechis bien, pèse le pour
Et le contre, je n'arrive toujours pas a comprendre
Ton attitude actuelle, cela me dépasse complètement, tu
Sais plus de quatre ans avec des hauts et des bas ne peuvent
S'effacer par un coup de baguette magique, tu me connais
Plus que quiconque, je pense être un "mec bien", je ne t'ai
Jamais fait de mal, j'ai fait tout pour toi et je ne regrette rien
Car je t'aime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 3:45

Comment te répondre sans te faire de mal ?

C'est dur, pour moi aussi.

J'ai de très bons souvenirs avec toi, des trucs géants, que je n'avais jamais vécu avec personne.

La moto, hum !!! j'avais peur, mais j'adorais... Oui, j'avais peur mais ça m'a tellement plu, cette peur !

Oui, les vacances, le soleil, les restos, oui, oui, le casino, bien sûr que je me souviens de tout.

On s'est bien éclatés...

Jusqu'a ce que je m'éclate sur le sol de la cuisine et là, j'ai pas trop rigolé.

Là, j'ai souffert à donf et mes beaux souvenirs sont partis en fumée.

J'ai beaucoup trop souffert, Thierry, là je vois le toubib le 20 parce que j'ai encore très mal aux pieds. Enfin, un autre truc, mes chevilles.

Rien n'est gonflé, y'a pas d'oedème mais depuis que je remarche, y'a une espèce de gangue qui s'est emplacée là.
Comme des moon boots.
J'attends le toubib le 20 et je vais lui dire que mes chevilles sont très ankylosées. Je ne les sens plus, un gros canard enserre tout ça, je sais pas ce que c'est je n'ai pas mal, je n'ai plus mal, mais j'suis
enkylosée.

A peu près comme si on m'avait coupé les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 3:56

Je ne souffre pas, c'est juste mort d'en bas.

J'ai peur qu'on m'empute, plus rien ne bouge par là, le sang ne circule plus, enfin, je ne sais pas, mais là ouais, pas compliqué, le sang ne circule plus en bas.

Enfin, je ne sais pas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 4:17

Ce que je sais, en revanche, et je ne vais pas le répéter dix fois, c'est que malgré tous ces bons souvenirs, je ne veux plus te revoir.

C'est fini entre nous, je reprends ma vie à bras le corps, ouais j'ai bien trop souffert, basta !

Tu marches sur des boules de feux ?
non , probablement pas

Alors va jouer au golf avec ton pote Alain (charmant au demeurant) amusez vous bien
et lache moi.

Je ne veux plus qu'on se voit, sauf en janvier quand tu reviendras prendre tes disques.

Voilou salut.

Et bon Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 13:01

Je n'arrive pas à comprendre, certes ta chute dans la cuisine t'a handicapé mais je n'y suis pour rien!!
Je suis peut-être complètement idiot mais je ne comprends pas que tu veuilles tout arrêter alors
que tout fonctionnait bien entre nous, je le répète mais c'est un formidable gachis d'autant plus et tu l'écris
que c'est dur pour toi.
Resaisis toi, ma Cathy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 15:43

Coucou,

Je t'ai déjà dit, Thierry, que les douleurs chroniques aigrissent.
Il n'y a jamais de temps mort, ou très rarement, quand on parvient à s'endormir. Mais sitôt le réveil, il recommence, le supplice !
Je t'en veux parce que je suis à bout.
Il n'y a pas que la douleur, mais l'impotence aussi.
Par ex, je dois aller chez le notaire le 31 et j'en frémis d'avance. Je sais que je vais toucher un gros chèque, qui va m'aider un temps, mais je trouille à l'idée du trajet. En taxi, ça va me coûter la peau des fesses et le quartier est bondé de caisses et de camions de livraison.
En transport en commun, ça irait beaucoup plus vite, mais je ne PEUX PAS traverser le pont pour atteindre le RER ! JE NE PEUX PAS monter les escaliers du métro !

Je m'efforce de faire les courses, quotidiennement, jusqu'à Franfrix, mais qu'est ce que je souffre une fois rentrée !

Je trouille à l'idée de ce que je vais déguster le 21.

De surcroît, la douleur chronique (comme aigüe), enlaidit.

Je ne supporte plus de me voir à poil tant j'ai maigri du bas. J'adorais mes fesses, mes cuisses et maintenant, j'en ai honte. Je me déshabille dans le noir et me laver dans la baignoire me coûte.

Mes cheveux repoussent, certes, mais cette tête de cancéreuse, je me la suis subie six mois.
J'ai évité les miroirs six mois, et depuis peu que je me mire de nouveau, je vois quoi ? Le visage d'une vieille femme. Ma bouche que j'aimais tant, s'entoure maintenant de petites rides vilaines.
En six mois, j'ai pris un sacré coup de vieux !

Ca va quand je souris mais faudrait que je souris tout le temps or, j'ai pas franchement envie de me marrer quand j'apprends qu'un huissier me poursuit parce que je dois 118 euros à Wanadoo (prélèvement refusé). Quand j'apprends que la carte Navigo de Marie arrive à expiration et qu'il faut que je me déplace jusqu'à la CAF pour récupérer ma CMU, qui arrive elle aussi à expiration.

JE NE PEUX PAS MARCHER DES PLOMBES. MERDE !

La semaine dernière, j'ai vécu un énorme moment de solitude. J'étais partie, vaillante, faire mes courses chez Franprix, et j'ai eu les yeux plus gros que le ventre. Mon panier à l'épaule trop petit, j'ai porté de l'autre côté un sac en plastique Franprix, dont les hanses se sont doucement mais sûrement étirées sur le trajet du retour. Y'avait les oeufs dedans.

J'ai pressé le pas, ces anses tiendront-elles jusqu'à bon port ?
Je me suis assise sur le p'tit banc du trajet, j'ai transvasé les oeufs dans le panier qu'est devenu franchement lourd et j'ai fini la route avec le sac plastique dans les bras.
Ah j'avais l'air fine ainsi chargée !!!
Il s'est mis à pleuvoir et j'ai pleuré...

Le handicap moteur, on y pense pas assez quand on est bien portant, mais vrai que c'est usant de ne plus avoir de jambes, de ne plus avoir de forces.
Devant le centre sportif, des gamins jouaient au skate board, aux rollers, ils fonçaient la vitesse et j'ai pensé "Ah, manquerait plus qu'ils me bousculent, ces cons ! Dégagez, dégagez !"
Une vieille mémé, j'étais devenue. Une sorcière aigrie et laide.

Je n'étais pas comme ça avant la chute.
Tout a changé.
Mes sentiments pour toi aussi, dans la foulée.

Désolée.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 18:55

Plein de bonnes nouvelles, ce jour (je suis bénie des Dieux).

J'suis passée chez Ali, y'avait la mama, toujours souriante à côté de son radiateur.

Je voulais offrir mon cadeau de Noël à Patoche, le patissier, qui s'est fait légèrement attendre.

J'ai donc discuté avec le Cap, puis charrié Ali et Ahmed.

On a bien rigolé.

Car mon cadeau, j'm'en réjouissais d'avance, était très drôle.

Patoche est enfin arrivé, il a ouvert le colis :
_ Ah m'a-t-il dit, tu sais faire les cadeaux !
_ Ben ouais, à 19 ans, j'étais démonstratrice aux Galeries Lafayettes. Un p'tit boulot, pendant mes études et j'ai appris, effectivement, à emballer.

Il ouvre, fébrile, je me marre en douce.

C'était un jeu de cartes coquines et on en a parcouru quelques unes :
Vous enduisez votre partenaire de crème nivéa et vous le léchez de partout
Vous lui demandez de se soumettre à vos moindre désirs, sinon, c'est punition
Vous lui proposez un plan à trois, yeux bandés, vous topez sur la liste de vos ex et vous appelez
Vous acceptez qu'il reçoive une nouvelle nana et vous la léchez sous ses yeux ...
Etc

Ah comme on a bien ri.

(Et la mama entendait tout !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 19:07

Je rentre chez moi, toute guillerette, et qui qui qui m'appelle ?

Le Sieur Renoi, DC.

Le rendez vous est confirmé pour le 21, j'ai reçu le courrier ce matin, mais je ne PEUX PAS marcher jusque là-bas.

J'en cauchemarde.

Alors, il me répond simplement :
"Si vous le souhaitez, je passe vous prendre"
"En scooter ?"
"En taxi, en scooter, comme bon vous semble"
"Ben alors en scooter, on ira bien plus vite, j'ai gardé le casque et les bottes que m'a offert mon ex (il va me les réprendre, mais bon, en janvier...)

Et yop la boom, plus de taxi craignos !

Hop hop, je me rends à la vente de mon garage en scooter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 19:16

Rien que l'idée m'amuse.
Oh c'est très loin, cette rue dégueu pleine de livreurs.

Mais en deux roues, on se faufile, c'est drôle. Ca fait peur, mais c'est drôle.

J'adore m'asseoir à l'arrière d'un deux roues. A Paris, je trouve que c'est la meilleure solution, pour agir vite et bien.

J'aime bien la caisse aussi, pour les longues distances, mais le deux roues, à Paris, ben il n'y a rien de mieux .

L'important, c'est que je signe.
Faut que je paie mes dettes.

Pour la procuration, c'est bien trop tard, donc je me déplacerai, mais si j'évite les transports en commun, ben, moi, je suis partante pour me déplacer.

Un petite virée en scooter ? Why not.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 20:09

Voilà de bonnes nouvelles, j'étais au courant pour Didier Cage, il m'a appellé cet après midi et je lui ai
donné tes coordonnées teléphoniques.
Sois prudente en scooter, il faut comme en moto aller du coté du conducteur, si il va à gauche, tu suis
et surtout pas l'inverse sinon vous iriez tout droit!!
De mon coté le boulot a enfin bien demarré, mon appareil fait des merveilles, je m'en sers moi même
sur mon genou, je me suis aperçu que j'avais de l'arthrose sans que je m'en apercoive, c'est
vraiment une saleté cette maladie;

Gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 22:44

Y'a autre chose, thierry.

Là je vends mon garage, mais je compte vendre mon appart aussi. Pour me rapprocher du centre.

J'ai RV le... Avec un agent immobilier qui va l'estimer. (Qui n'est pas sieur Renoi)

Je l'ai eu au tel, on a parlé longuement et j'ai prévenu Marie.

Ce sera plus petit, un petit trois pièces, un cinquante mètres carrés au max.
Tout est trop grand dans cet appart, la salle de bain, la cuisine, j'en ai ras le cul de courir après les commerçants.
(Et après les femmes de ménage)

Alors, j'ai RV le... avec un agent immobilier, j'achète plus petit mais à Charras.

Vive la vie, on aura plus de commerçants et je pourrais m'acheter des moules pour les mariner à la marinière.

Oui, on se barre de là.
Il nous fallait une caisse pour se nourrir, ben j'vais acheter ailleurs, et plus besoin de caisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Lun 19 Déc - 22:47

PS je suis contente que ton appareil fasse des miracles.

Moi, je n'y pige que dalle car mes chevilles me font vraiment très mal.

Mais, en revanche, mon dos qui tire encore, tire un peu moins.
Zoubis

Et vive la nouvelle vie que j'envisage avec Marie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Mar 20 Déc - 0:07

Ouf, Thierry se propose pour m'acccompagner signer la vente de mon garage chez le notaire.

Ouf, le scooter, je me voyais pas dessus.

L'idée était gentille mais je tiens à peine debout, j'ai mal, j'ai mal...

J'ai encore tellement mal.

Le toubib passe demain, il va probablement me proposer une réeducation. En piscine ?

Je ne tiens pas l'heure debout, j'ai mal, mal, mal...
Je ne sais ce qu'il va me proposer mais il vient pour Marie aussi.

Son acné, son hyperpilosité....

Moi, c'est l'inverse, je n'ai plus de poil nul part et ça me fait marrer.

Non, l'épilateur, c'est pour elle, le séchoir à cheveux, c'est pour elle.

Et je n'ai pas mangé depuis quatre jours !
Le poulet aux olives, pour Marie, les gâteaux, pour Marie, je n'ai pas faim.

Et ma tête tourne et tourne, j'aurais pas pas tenu sur le scouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Mar 20 Déc - 10:56

Tu as bien fait de venir dormir chez moi cette nuit, tu as bien dormi et tu as
un petit peu mangé, il était temps, ce soir tu vas revenir, tu vas bien manger et je
t'emènerai chez ton notaire demain matin. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Mar 20 Déc - 13:37

Ah quelle girouette !

J'ai encore passé la nuit chez Thierry.

Je ne me comprends pas.

Mais j'aime ses bras, son corps puissant, son odeur et sa bite, frétillante et vaillante. Délassante. Relaxante.
Ca devrait suffir pour me déculpabiliser, non ?

J'ai très très très bien dormi après une petite fiesta au lit, que j'ai très appréciée. Décidément, j'dois l'avoir dans la peau, c't'homme-là !

Il m'a réveillée aux trompettes.

Quoi ? Quoi ? j'ai répondu brumeuse.
_ Ben oui t'as Rv avec le toubib, ce matin, entre huit et midi.
- Mais j'ai sommeil !
-Allez, allez, on sort du lit !

Voiture, je dors en marchant, plutôt je marche en dormant, mon lit, impossible de m'endormir vraiment.

Et le doc débarque effectivement très tôt, ultra pressé.
Pourtant j'avais bien précisé à sa secrétaire : Deux consultations, pour ma fille et pour moi.

Il n'avait pas franchement planifié et nous a bousculées.

Pour moi : faut que je marche, vitamines et je sais pas quoi pour m'ouvrir l'appétit. Son ordonnance est illisible.

Il a pris ma tension, c'est tout, il a regardé mes pieds mais de loin. Il n'a pas vu, je pense, tous ces petits capillaires éclatés qui me font tant souffrir.

-Marchez, marchez, marchez... Et MANGEZ ! BDM !

_ Je n'ai jamais faim docteur
_ Ben forcez vous !

J'ai réveillé ma fille à coups de tam tam sur la porte de sa chambre :
_ He, c'est ton tour, le toubib est là !

Elle est enfin sortie de son antre, brumeuse. Le doc s'impatientait.
_ Dis-lui ce qui ne va pas. Vous voulez que je vous laisse ?
_ Non, maman, reste.
_ Et ben j'ai peur de ne plus grandir, commence-t-elle par.

Le doc répond, comme ça et à vue d'oeil :
_Tu as quel âge ?
_ Quinze ans.
_ Alors tu vas encore pousser d'un ou deux centimètres, mais ne t'attend pas à plus. Tu es réglée ?
_ Oui, depuis deux ans.
_ Alors un a deux centimètres au max.
_ Et pour mes poils partout je fais quoi ?
_ Montre voir.
_ Y'a rien à montrer, je m'épile. Les bras, les jambes, partout.
_ Tu en as sur le ventre ?
_ Oui
_ Alors on fera un traitement sérieux à l'Androcure, mais je ne peux pas te le prescrire maintenant, faut attendre tes 16 ou 17 ans.

_ Et l'acnée ?
_ Montre voir.
Elle tend son visage, le soleil se levait, y'avait une bonne lumière dans le salon.
_ J'vois pas grand chose, dit le doc.
_ Si, si, j'en ai plein le front, mais en ce moment, je perce mes boutons et, bref, je mets des soins car j'ai la peau très grasse.
_ OK, dit-il, je te prescris de l'eau micellaire et un après soin dégraissant. Quoi d'autre ?
_ Je voudrais le vaccin contre le cancer du col de l'utérus, c'est maman qui y tient.
_ OK jeune fille, ça roule.

Emballé, c'est pesé, en trente minutes qu'il était déjà parti, pour la mère et la fille, délestées de 83 euros.

Mouais, si ça peut rassurer Marie.

Moi, faut que je marche, effectivement, ça me coûtera pas cher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Mer 21 Déc - 23:17

Ah quelle horreur, cette horreur, cette journée du 21 décembre !

Ah, on s'est tapé quatre heures de route à traverser Paris, Thierry et moi.

Deux heures aller, deux heures retour, j'ai revu plein de quartiers oubliés, des quartiers du temps où on naviguait en moto et que je n'avais mal nul part.

Sauf, la maladie de mon papa et de mon fils, enfin, si, j'avais mal, mais il s'agissait davantage d'une douleur morale.
Je ne mange pratiquement plus. Tranquille, je vomis plus, mais pour faire un pas devant l'autre...
Deux heures aller, deux heures retour.

J'ai fini par signer pour vendre mon garage.

Thierry nickel, patient, le Sieur Renoi n'est arrivé qu'après vingt minutes d'attente et l'acheteur, Mr C. a déboulé après quarante cinq minutes.

Une énorme fringale s'est déclenchée (je n'avais dégusté que le café de Thierry, au réveil), quand j 'ai vu arriver un jeune homme (jap) âgé de 31 ans.

Quarante cinq minutes de retard, on s'impatientait sérieusement. Et mon ventre gargouillait furieusement.

Alors, une fois dans la salle de la signature, j'ai survolé le plan (attends, ils me prennent 1500 euros sur ce coup -là, j'allais pas en plus leur ... quémander le Kebab-frites).

Et puis on est rentrés, Thierry et moi et on a "vite" déposé le chèque à la LCL.

Je crevais de faim dans la bagnole, mais au bout d'une heure, c'est passé.
Finalement, c'est tellement plus facile de rien manger et de toucher du pognon

(Après quatre heures de caisse chiante).

Non, c'est pas plus facile, mais fallait le faire.

J'm'en foutais pas mal de ce garage.

Je raconte rapido :

Un mec qui s'énerve (un homme grassouillet, à moitié chauve, les joues très roses) :
_ Vous n'êtes pas réunis ?
_ Non, il manque un belligérant
_ Parce que j'ai d'autres clients après vous
_ Ben oui, mais l'acheteur n'est pas là
_ Ben il faut qu'il se pointe
_ J'suis bien d'accord, avez vous des cornemuses ?

Peut-être qu'il nourrit des saumons en Ecosse ?

Mister C. s'est enfin pointé, (mignon, tout freluquet, de toutes petites mains, un joli sourire bridé des yeux, mignon, vraiment, mais à peine plus corpulent que mon tank de fille). On a signé, j'ai survolé, je voulais juste le chèque et lui remettre en mains propres les clefs.

Hop, hop, encore les embouteillages, ah j'avais plus de sujet de conversation dans la voiture, non, là j'étais à sec. ( Saucisson sec, ripailles, volailles, gigot d'agneau, sauce béchamelle, sauce Morny, champignons de Paris, on est passés devant Sébillon, hmmm, mais à 120 euros le repas, non, un croissant aux amandes, à la limite, m'aurait suffi. Avec un capuccino plein de crème fouettée)

Thierry m'a déposée, est reparti, j'étais moulue, crevée, vannée, torchon chiffon, carpette.

Mon indescriptible faim s'était muée en nausée.


Dernière édition par Eve le Mar 27 Déc - 18:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Mer 21 Déc - 23:50

Sur le trajet, j'ai bien bavé sur la vraie vie, celle qui ne m'appartient plus depuis que j'habite ce trou de courbevoie.

Oui, oui, c'était joli, près du trocadéro, oui, j'ai cru voir un marché de Noël.

J'étais en caisse, et mal assise, mais il m'a semblé voir des vitrines de Noël à l'air nu.

Des tas de petits commerces sous des tas de petites paillotes.

Probablement, des chouros, des guimauves, de la barbe à papa, je ne sais.

Un peu plus loin, probablement, des vendeurs de guirlandes, de guirlandes de Noël, je ne sais, des patissiers, des charcutiers, je ne sais puisque nous ne nous sommes pas arrêtés.

C'était festif, joyeux, mais bien évidemment, pas gratuit.



Depuis que je fréquente Thierry, je n'ai plus rien à dépenser pour le festif.

Alors, ouais, ces jolies vitrines décorées de tous feux, ben je les ai vues de la voitures...

Il me fait mal, ce mec, il me fait mal.

Je ne veux pas de ça.

Je veux pas d'un mec pauvre. Et interessé (quand ton père sera mort, quand tu hériteras de ton père ...)

Il passe la soirée avec son ami Alain (charmant au demeurant) mais moi, merde !

J'aurais bien aimé m'arrêter regarder ce qu'il se passait là, ça me semblait vivant, plein de barbe à papa et de petits objets marrants.


Ah j'en ai marre de vivre avec un pauvre !

Là je touche sur mon garage pour rempourser mes dettes, mais dans six mois, c'est mon appart que je perds.

Faut qu'il arrête de me la chanter Voulzy

Vive la vie avec mon pez et ma fillette.


Pourquoi je dis ça ?

Ben dans la caisse ce jour (il a eu le temps) j'ai entendu :

Je n'ai plus de portefeuille, depuis que je l'ai perdu (donc : 200 euros chez Dupont)
Ma malette s'est cassée (Oui, cent euros)
Et là j'suis dans la merde car Bouygues me réclame cent euros, sinon je ne peux renouveller mon forfait.

Oh, je calcule : 400 euros pour son petit Noël !

Eh ben moi, non. Je ne marche pas.

Parce que ça ne s'arrêterait jamais et que j'ai besoin d'argent le temps de retrouver un boulot.

Donc, au total, 400 EUROS !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Jeu 22 Déc - 0:12

Je me souviens de nos vacances Thierry, mais...

Ton fils en payait la moitié et moi le reste.

Non, les 400 de ton petit nOël, je connais le coup par coeur :

Tu vas venir avec des langoustines et du champagne et la semaine suivante, tu vas chialer parce que tu n'a plus Bouygues.

Tu fais semblant de faire des cadeaux mais on paie juste après.

Ce ne sont donc jamais des cadeaux.

Et je vois qu'après l
Vente de mon garage, c'est mon appart qui est en jeu.

Va baisouiller avec Alain.

Moi, je t'ai oublié. Non, pas oublié, mais rayé définitivement de ma play list.


Oh, oh ça ça va, là maintenantnt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Jeu 22 Déc - 1:03

Je l'ai trouvé très beau Thierry, quand il a débarqué chez Ali pour me rendre mes clefs.

Très beau, il est vraiment très beau cet homme là.

Mais je venais d'apprendre la mort (le décès) d'un de mes pote préféré, Alain.

Celui qu'on m'a dit qu'il avait heurté un poteau et qu'on avait retrouvé la gueule en sang.

J'ai du mal à m'y faire.

Je ne sais pas de quoi il est décédé.

Je pleure.

Je trouve ça dégueulasse car il a trois enfants dont il parlait très bien et qu'il allait visiter régulièrement.

C'est dégueulasse.

Il s'est cogné ?

Aie; aie; j'en pleure car je ne le reverais plus et il était vraiment très gentil, et doux.

Oui, je pleure....

Bye mon bonhomme mais faisons gaffe à nos gueules.

Tu sais, si t 'es au paradis, c'est qu'on t'a bien orienté.

Thierry me dit :
_ Ouais, il carburait au pastis à huit du mat .

Et alors, gros connard, il carburait au pastis pourquoi ?

Parce qu'il ne voyait plus ses gosses ?

Il en parlait, de ses trois gosses, avec une tendresse infinie, il était vachement fier d'eux.

Mais bon, le divorce, oui, on en a parlé....

Oui, oui, moi, j'ai entendu ses plaintes, la mère lui prenait tout, ses gosses et le povre argent qu'il gagnait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Jeu 22 Déc - 1:14

Moi, Catherine Jean, je ne veux plus entendre tout ça.

Je ne veux plus de p'tits weeks end à Etretat ou à Deauville

Je ne veux plus savoir que derrière ça, il y a un loup garou qui n'attend que mon héritage.
Non, non.

Je reste dans MON QUARTIER, jusqu'à ce que je puisse profiter SEULE DE MON HERITAGE.

Je ne t'aime plus Thierry, du tout, du tout, et la matinée d'aujourd'hui me l'a prouvé.

Je pense que tu es âpre au gain et que tu vises mon héritage.

Pas de Noël, plus de visite, reprends tes disques en janvier, moi, j'ai un doute énorme :

LE FRIC .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve



Messages : 396
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   Jeu 22 Déc - 5:22

J'écoute de la musique fun car je sais que je m'en fous des douze mille euros que je viens de toucher.

J'écoute de la musique fun car je sais que que c'est bien plus que je vais toucher.

Deux batons à peu près et j'encule la terre entière.

Tous ces petits patrons qui m'ont fait bosser dans le froid, à la défence ou rue de la chine, remarque j'ai bien gagné ...
Mais il risque, à rentrer à une du mat.

Ah lol !

J'ai failli me faire violer dix fois sur le trajet du retour, mais bon, why not, je m'en foutais pas mal, fallait ramener du pèze pour mes trois gosses.

Alors je me disais.

Ben, s'il arrive quelque chose Rue de Chine, en attendant le taxi, s'il arrive quelque chose, ben tu te laisses faire, le plus gentiment possible.

Oui, oui, A deux du mat, tu discutes plus...
Ouais, je gagnais sur les congrès, fallait que j'écrive après, que je couvre, des pages, des pages, de médecine arrogante, ça me dérangeait pas, mais le trajet oui.

Je tremblais de peur à chaque fois.

Merci la vie.

Merci maman.

Il ne m'est jamais rien arrivé.


Dernière édition par Eve le Jeu 22 Déc - 19:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chute : Faux départ   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute : Faux départ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Faux sucre
» FAUX CILS ADDICT PAR ICI
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» Titi part en pension - Titi vertrekt met pensioen
» Départ anticipé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Kti :: A lire :: Contes et nouvelles-
Sauter vers: