Chez Kti

Ici on est cozy, au chaud de notre ordi et on parle de tout.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La bouée

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: La bouée   Lun 15 Sep - 17:38

J'ai vécu des sensations nautiques fortes cette été.

Y'a déjà eu le coup du plongeoir (raconté dans mon texte "La piscine").
Mais y'a eu pire. J'ai cru mourir.
De très grosses bouées, cinq kilos au bas mot et quasi impossibles à
déplacer. Ma fille voulait y jouer et j'ai demandé au gars :
"Comment fonctionne ce truc ?"
"Pas compliqué, vous la louez 3 euros la demi-heure, elle est à vous une demi-heure".

Mouais, vachement lourde, la baleine.
"Ne vous bilez pas, je vous aide à la mettre dans l'eau."
(Ben tiens, y'a intérêt !)

Une fois dans l'eau, ma fille est rapidement montée dessus.
Pas moi.
J'Y ARRIVAIS PAS ET DE SURCROÎT, ELLE ETAIT RUGUEUSE, cette foutue
bouée de dix tonnes ! Ah, ça râpait à chaque essai ! Pire qu'une
planche à voile ! Je craignais d'esquinter ma peau, douce et fine.

Ma fille me lance :
"T'as qu'a passer par en dessous, maman. Une fois dans le trou central,
tu verras, t'escaladeras plus facilement l'engin. C'est ainsi que j'y
suis parvenue".
Or j'ai horreur d'avoir la tête sous l'eau. J'en prends plein les
narines, je nage au-dessus, moi, au dessus de la ligne de flotaison,
toujours, toujours.
(Et pas perdre mes lentilles de contact).
Je m'exécute pourtant et vise le trou de la bouée, d'en dessous.
Les yeux fermés, narines pincées, je le trouve pas et...
J'y arrive pas, la bouée rugueuse s'accroche à mes cheveux, un blocage
mathématique, ma tête immobilisée est moins lourde qu'elle.

Ah j'ai vu Dieu !

Impossible de la soulever, cette foutue bouée qui me coupait la respiration.
Apnée, apnée, apnée.
Combien de secondes encore ? (car ça se joue en secondes).

Alors, j'ai dû lâcher mon nez pour brasser.
Beurk !
Plein de chlore partout, j'ai dû ouvrir mes yeux.
Beurk !
J'ai dû l'escalader, ce bibendum, ce cachalot, plein de chlore dans mes orifices.

Et on s'étonne que je sois asthmatique,
(Non, confonds pas, faute au tabac).

Et on s'étonne que je sois autiste,
(Non, confonds pas, t'es juste triste).

Et on s'étonne que je sois belle,
(Non, confonds pas, t'es juste myope).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
 
La bouée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bouée postale
» la bouée et le seche cheveux
» La bouée postale
» Le coussin bouée / la bouée
» Les Corsaires normands de Georges Dubosc (1898).

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Kti :: Bienvenue chez Kti :: Ici on raconte sa journée-
Sauter vers: