Chez Kti

Ici on est cozy, au chaud de notre ordi et on parle de tout.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une semaine en Provence (août 2008)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Une semaine en Provence (août 2008)   Dim 17 Aoû - 13:26

Samedi 9

Départ 15 heures avec Mathieu et Marie-Charlotte.
Taxi, arrivée 15 heures 30 gare de Lyon. Kiosque puis San Pellegrino au bar (assis). On surveille nos valises et on ne peut emporter la fin de la bouteille d’un litre en verre (verre interdit et consigne d’un euro).
Embarquement à 16 heures 30. Départ pile poil à 16 heures 46. Première classe pour Marie-Cha et maman. Voiture 3, places 85 et 86,
wagon propre mais ma tablette ne se ferme ni s’ouvre. Alors on s’active dessus avec Mat : famille sans-gêne, j’adore ! Le colosse de l’intendance ne parvient pas non plus à réparer : Marie et moi nous installons au fond du wagon, Mat, qui fraude avec son billet de seconde, sur un fauteuil à l’entrée, à côté des valises.
Et pis on bouge : wagon restaurant, croque-miche pour Mat, menu "fermier" pour Marie (poulet-salade, coca, fondant chocolat) et "parisien" pour moi (jambon-fromage, un verre de vin, quartiers de pomme et de nectarine.)

DELICIEUX !

Après le repas, Mat se retrouve à côté de Marie et moi à sa place à l’entrée, mais un contrôleur barbu le somme de rejoindre la seconde classe. Il s’exécute.

Panique ! mes billets de première, planqués dans un canard, planqués, planqués !
Je m’agite, et m’énerve : famille sans-gêne, j’adore ! Bruyante et déplorable, j'adooooore !

Ouf ! les tickets de réapparaître ! Je les tends, tout sourire, au douanier pince-sans-rire.

Mat revient s’asseoir à côté de Marie sitôt celui-ci enfui. Près des valises, je tente de m’assoupir, en vain. Regarde le paysage défiler mais les vitres scellées m’oppressent.
18 heures 30, je compte les minutes. Hâte de sortir de ce bunker roulant. Par bonheur, un petit garçon de 5 ans attire mon attention. Accompagné de ses grands-parents et direction Marseille, il est vif et mignon.
On engage la conversation et dès lors, grâce à Enzo, je ne m’ennuie plus.
On commente tout ce qui défile par la fenêtre :
“Oh ! Des champs !... Regarde comme ils sont bien ratissés !”
“Oh ! Une église ! Oh ! Le petit village ! Tu as vu les toits en brique des maisons ?”
“Oh !... Une autre église ! Tu as vu comme elle est pointue ?”
“Oui, elle est plus haute que l’autre, elle vise le ciel !”
(Une église dans chaque bled).

Des champs, des arbres, de la verdure luxuriante, la France est belle.
“Oh ! Un tracteur rouge !”
“Il ne travaille pas”, constate Enzo.
“Non, il se repose”.
“Oh ! Un autre tracteur, multicolore, cette fois”.
“Et lui, il bouge, il travaille”, constate Enzo, “c’est pas un “faignasson”.
“T’as vu les p’tites maisons ? D’ici, on dirait des Playmobils. Tu as des Playmobils ?”
“Oui, plein !” répond Enzo, “Mais j’suis trop grand pour jouer avec”.

(Et moi, j’suis comme le tracteur rouge, trop grande pour travailler,
j’suis devenue “faignassonne”).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Dim 17 Aoû - 14:10

Soif.

Je propose à papy et mamy de leur rapporter un verre, ou un gâteau. Mais ils sont partis bien chargés : madeleines, cake maison, chips... Une caravane de bouffe !

Quand je file au wagon restaurant, de nouveau, Enzo me lance :
“Tu reviens vite ?”
“Oui, oui, t’inquiètes.”
Et au retour :
“T’as raté plein de trucs. J’ai vu des vaches.”

Il est craquant. J’ouvre ma petite fiole de Beaujolais, mon élixir de vie car je n’en peux plus d’être ici.
J’étouffe.
SORTIR, SORTIR DE CE BUNKER !

J’suis claustrophobe alors je vois tout bizarre, les murs, ils se déforment, ça se rétrécit partout autour de mes orbites. Les murs se rapprochent comme un tombeau, une bière.

Y’a oui, une bière, pour me sortir de cet enfer.

Le haut-parleur annonce enfin la gare d’Avignon. Enzo me montre son livre d’image. Jolis dessins. Jolis, jolis, mais laissez-moi sortir !

Merci p’tit bout. Tu m’as désolidarisé de ma peur foncière de l’enfermement.
L’était moins une.

Ils ouvrent enfin les portes du caveau.
Le contrôleur barbu s’acharne sur Mat :
“Dis-moi, p’tit gars, je t’avais injoncté de t’asseoir en seconde classe !”
“C’est juste pour aider maman à descendre les valises !”
“Oui, oui, j’ajoute, chancelante, Oui, oui, Monsieur le contrôleur, il m’aide ! Mon fils aide sa mère à descendre les valises...

A SORTIR DE LA !”

“Tu parles ! Je t’ai à l’oeil depuis le départ ! “
“Merci de votre indulgence, Monsieur le contrôleur.”
(limite ironique, je sub-claque, famille sans-gêne, j’adore... Mais je respire mal).
“Ca va, ça va, répond le Batman de la SNCF, ça va pour cette fois.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 7:38

Thierry nous attendait sur le quai. Marie lui a sauté au cou et hop, il nous embarque dans la caisse prêtée par son fils pour nous conduire à 30 km de là. Au "Mas Jaro".

Très beau et très fleuri, bungalow très sympa, joliment décoré, propre, entretenu de près, terrasse souriante, piscine bleutée nickel.
On s'y plonge d'emblée, Mat, Marie et moi, pour quelques brasses, histoire de "dessuer" un peu.

Mon homme a tout prévu, même les six rouleaux de PQ roses.
Le Frigidaire est plein, selon mes instructions téléphoniques :
- tomates en grappes,
- saucisson,
- conté,
- beurre,
- laitue,
- oeufs...

Dans le placard sous l'évier : huile d'olive, vinaigre de Xérès, moutarde, sel, poivre...

Du pastis,
Quatre canettes de bière,
Trois litres de rosé dans un tonneau,
Deux bouteilles de coca.

Et dans la salle de bain proprissime :
Crèmes solaires (protect 8 et huile sèche au monoï),
Shampoo,
De belles serviettes en nombre qui sentent bon la lavande, descente de douche au sol.

Manque juste ma brosse à dent (que j'ai oublié), et du savon, lol !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 13:35

Thierry a tout prévu, jusqu’à la carte postale timbrée que Marie pourra envoyer à sa copine Camille, en réponse à la sienne, postée en juillet.

Ce mec est géant, Mathieu sautille partout, j’suis satisfaite. Dîner sympa devant les J.O. à la télé, amarée au mur, en hauteur. Saucisson en apéro, jambon de parme/melon pour suivre. Je prépare la bouffe, la table pour quatre a déjà été dressée par Thierry. Mat se charge de la vaisselle sitôt le repas englouti.
Deux lits 90 en bas, dont un tiroir, pour les enfants, un grand lit 160 en mezzanine, pour les amants terribles.
Huit jours qu’on s’est pas vus : LA FETE !
Et pis dodo, repus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 14:29

Dimanche 10

Réveil très tôt pour moi, 5 heures 15, comme à Paris. Le reste de la maisonnée sommeille encore.
Je lis “Voici”, rien que des balivernes mais qui tiennent compagnie, j’écris quelques lignes, rien que des sottises mais le jour se lève quand je me rendors auprès de mon homme.

Dès onze du mat, après le p’tit dej, je l’accompagne à l’épicerie tout près, pour :
- y chercher le poulet cuit, commandé par Thierry,
- acheter une brosse à dent et ce qui manque : un briquet, du savon...

Les commerçants sont agréables et y’a pas foule. En revanche, le soleil tape. Malgré ma tenue minimaliste (deux pièces, jupette), je me sens mal, soudain.

Ah ces putains de malaises !

On rentre vite mais moi, j’ai peur de me plonger d’emblée dans la piscine. Alors tandis que Marie joue les naïades et Mat au “méchant requin”, je me contente de descendre peu à peu les marches qui mènent à l’eau.
D’abord les pieds, gla gla, puis les chevilles, gla gla, les fesses, ça va, encore une marche, j’attaque le ventre, gla gla...
Quant aux épaules, j’en parle même pas.

Ma fille s’éclate, Mat pousse des hurlements de sioux. Seul un couple de voisins nous a rejoint vers midi et demi.
On continue sur le tempo famille sans-gêne : je demande le fils, il joue et crie, je demande la fille, elle joue et crie, je demande le père, y’a pas de père, je demande l’amant, il bronze sur son transat.
En silence.

J’y vais molo, mollo, dans l’eau, car les tournis m’ont effrayée ce matin. Faut y aller progressif car le soleil tape bien bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 20:51

Déjeuner : Tomates et patates en salade, le fameux poulet, on se régale sur fond de J.O. Puis on y retourne, à l'eau, et cette fois-ci, je me baigne, et nage.
Puis ressort, bise à mon homme, qui plonge aussi, puis y retourne, et nage. La brasse, le crawl, avec ma fille, avec mon fils.

Ces deux enfants m'amusent. Mat est tout mince, mais bourré d'énergie et d'enthousiasme.
Un vrai bonheur !
Quand il n'est pas dans l'eau à jouer au méchant requin (il mime les ailerons avec ses mains placées au-dessus de son crâne) ou à la gentille baleine, ou au sympa dauphin (il se déplace les bras derrière le dos et sautille), il s'installe tranquillement sur un transat, sous le parasol qu'il a ouvert, et lit l'un des bouquins qu'il a emporté. Une petite malette en contient trois, étanche, en skaï, pour pas les abimer.

(Pendant ce temps, mon père se meurt).

Mat est ravi de l'habitat et de l'organisation de Thierry. Il arrête pas de crier :
"On est pas bien ici ? Ah, le Paradis ! On est pas bien ici ? Hein maman, qu'on est top ?"

Ouais, ouais, mon fils, le soleil au zénith et la piscine pour nous seuls.

Son maillot est indescriptible : un large morceau de tissu qui lui mange le corps de dessous le nombril aux genoux. Blanc comme une aspirine, un mètre 71, frisé comme un mouton, crépu même que, ses tongs qui laissent dépasser ses orteils... Ah qu'il est drôle, mon Mat, qu'il est beau et stylé !!!

Je me lasse pas de le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 21:13

Il rit et parle fort, on ne peut le louper. Il occupe tout l'espace.

(Je l'aime).

Marie : Esther Williams !
QUELLE STAR !

L'essentiel de son temps dans l'eau, elle nage dessous la ligne de flotaison, un bonnet de bain rivé au crâne, car ses cheveux noirs et lisses lui arrivent aux fesses. Donc elle les domestique.
Son maillot, un ex à moi rafistolé, en lurex multicolore, scintille à mort.

Marie nage en apnée, grâce à mes lunettes de plongée.
Je m'en sers pas. Horreur de la tête sous l'eau. Comme le train et ses vitres scellées. Je suis claustro.


En revanche, elle, rafole de ce sport : on la voit deux secondes dehors, puis, l'espace de quarante secondes, on la voit plus : elle nage sous l'eau.

Je surveille un peu, pas trop, non, j'ai confiance, ils savent nager mes deux enfants présents, non, je profite du soleil, mal à l'aise.

J'suis mal à l'aise. Je fais semblant de profiter mais y'a malaise.
Depuis le départ gare de Lyon, j'sais pas, j'suis bousculée, j'sais pas.

J'ai peur je sais pas de quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 21:28

Je savais pas, mais j'suis tombée

Mon coeur.

Je savais pas mais j'm'en doutais, j'm'y attendais.

Je me suis écroulée dans la gare truc, après le train, dans la file d'attente du taxi.

On en est pas encore à cet épisode.

Je vais raconter avant, mais aujourd'hui, je dis que ça va pas : le soleil ?

Non, non, j'ai pas eu de repos là-bas, au mas Jaro.
Au mas Jaro, on se repose pas, avec Thierry, on se repose pas.

Faut que ça marche au pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Lun 18 Aoû - 21:31

Donc c'est fini nous deux parce que fatigue extrême.

Mais je reprends le récit.

Bonne nuit mon chéri

Va crever dans ton lit.

(non, je t'aime encore, juste que tu me fatigues)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 8:18

J'en étais à Marie, le dimanche 10 :

En revanche, elle, rafole de ce sport : on la voit deux secondes dehors, puis, l'espace de quarante secondes, on la voit plus : elle nage sous l'eau.

Puis elle réapparaît, poursuivie par le méchant requin.
"Non, non !" Hurle-t'elle.
"Je vais te manger !" Prévient Mathieu.
"T'as pas intérêt !" Rétorque Marie.
"Le méchant requin va te dévorer !" Insiste Mat.

Une autre famille s'est installée au bord de la piscine. Babette, Christian (la quarantaine) et leurs deux enfants, Laura (10 ans) et Pierre-Yves (17 ans).
Sympas, on a parlé dans l'eau. Ils habitent Niort (Deux-Sèvres), mariés depuis vingt ans.

Mes enfants à moi sont les plus bruyants ! Mais comme ils se marrent !
Et j'ai pas honte de les voir ainsi heureux.

Ma petite star bronze sous des lunettes à la Victoria Beckam et une casquette Champion, jolie, jolie, sur son transat !
Mathieu bouquine.
Je me suis enfin lancée et brasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 14:05

Après leur départ, replongeons et rebrasse. Mathieu nous explique sa technique : il s'assied au bord du bassin, compte à haute voix jusqu'à 30 puis saute d'un bond.
Perso, je persiste à passer par les marches mais l'eau me semble à chaque bain moins froide.
Mat gagne une course contre Thierry (en papillon).
Je gagne une course contre Marie (en brasse), qui se montre bonne perdante, pour une fois.

A 17 heures 30, Thierry regagne le bungalow pour y prendre sa douche. Le soleil tape encore drôlement, c'est fou !
Je rejoins mon homme vers 18 heures, après pas mal de longueurs avec Marie qui ne veut pas sortir de là (elle va finir par fondre).
Mathieu, quant à lui, bouquine sur son transat à l'ombre d'un parasol, "Droit des affaires", en vu de sa rentrée en troisième année.
Le méchant requin s'applique aux affaires et tant mieux pour sa mère, un avocat, ça sert toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 14:28

Vieux coup de barre vers 19 heures 30 mais nous sommes invités au "pool house" situé face la piscine, pour un apéro de bienvenue.

Je rechigne à m'y rendre (vieux coup de barre) mais on ne décline pas ce type d'invitation.
Et finalement, malgré mes appréhensions, on se marre bien, avec le taulier et la taulière, décontractés, la soixantaine rutilante, cheveux blancs, de la verve et de l'humour. Ils sont payants tous les deux, lui, à ronchonner sur le temps et les impôts et elle à rire.

Je pense qu'ils s'aiment, ils font la paire, quinze ans de concubinage, ça a l'air de rouler.
J'oublie Thierry et mes enfants, je regarde cette tablée qui réunit l'ensemble des vacanciers de la semaine :
- Deux couples d'une trentaine d'années, sans progéniture,
- Un couple d'une quarantaine d'années, avec leurs deux gamins, Laura et Pierre-Yves. Laura a été adoptée en Thaïlande. Très belle, très thaïlandaise, dépaysante.

Ambiance pastis, vin rosé, tapenade, brioche aux olives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 14:30

Je ne sais pas encore que mon couple est en train de sombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 20:54

Après quelques considérations introductives sur les JO (Manaudou, à la huitième place et qui passe en finale de justesse), chacun se présente et les conversations ne tardent pas à aller bon train.

Très sympas, nos voisins, ni ploucs, ni snobs. Arrivés de la veille, en même temps que nous.
Je suis contente, on va se passer un super séjour.

De retour au bungalow à 21 heures 30, je fonce aux fourneaux : patates à l'ail et salade de tomates, fromage, desserts, hmmm.
"Lucky aux mains froides" sur Arte, Paul Newman, beau comme un as de pique, s'en prend plein la figure tout le film, dans le rôle d'un bagnard qui cherche, à quatre reprises, à s'évader, en vain.

Jusqu'au bout, on espère le dénouement heureux, en vain.

Dodo dans les bras de Thierry, sans rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 20:57

(sans nique non plus : papa et maman sagissimes sous la couette).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 21:19

Lundi 11


Le temps est à l'orage aujourd'hui et les giboulées se succèdent. Impossible de se baigner, à cause du tonnerre et des risques d'électrocution.
Dégoûtée, je me rendors après le p'tit dej à 11 heures 30.

J'ai écrit dès mon réveil à six heures, mon mec toujours aussi mou au lit (le soleil lui réussit pas) et je pique du nez sitôt mes tartines beurrées englouties.

Les autres se lancent dans une partie de Monopoly et à mon réveil, à 15 heures 30, Thierry possède hôtels et maisons rue de la Paix et avenue des Champs-Elysées.

M'étonne pas de lui : il plume Mathieu, Marie résiste courageusement.

(Dire que je l'aimais tant !)

J'attends la fin de la partie pour qu'on file tous se baigner. Si le soleil persiste à faire la gueule, la pluie a cessé, le fond de l'air est lourd.

Marie et Mat tentent le coup, mais reviennent dépités après une demi-heure : trop froide, l'eau.

Donc j'y vais pas et m'ennuie ferme.

A la télé : JO.
Mon amant : aucune libido.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 21:25

Il ne se passe plus rien la nuit entre nous et dans la journée, je ne sens pas son regard sur moi.

Il me photographie, certes, un peu trop, à mon goût, mais je ne sens pas son désir.

Il ne veut plus .... Il ne cherche plus... Il ne me caresse plus, ne me pénètre plus...

Très attentif aux enfants, en revanche, adorable beau père.

Mais moi, j'stagne comme une crotte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mar 19 Aoû - 21:38

Alors j'me mets à picoler

A vachement vachement picoler, dès le réveil, je me fais chier, mon amant impuissant, pas de voiture, bloquée ici, il ne me regarde plus, il ne me désire plus, je fais quoi là ?

Entre le Monopoly et la pétanque et ces gens que je ne verrais plus, jamais plus.

L'alcool.
Je vois plus que ça tant je m'emmerde.

DEPUIS CE MATIN, IL SE MATTE LES JO et le fond sonore des commentaires m'insupporte peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mer 20 Aoû - 10:29

Je souffre cruellement de l'absence de porte entre les enfants et nous.
Très difficile d'avoir la moindre intimité sexuelle.
Deux coups seulement depuis mon arrivée !

Des vacances ?

Oh, OH !

Je retiens mes bruits, enfin, hier, j'y suis parvenue parce que Mat se marre : il dit que je fais la chèvre. Il entend tout...

Frustrant à souhait.

Donc abstinence ce matin, j'ai pas cherché Thierry.

Le sale temps, le fond sonore des commentaires des JO, l'absence d'intimité, l'abstinence...

Ce genre de bungalow n'est pas adapté à la vie intérieure, on est tous les uns sur les autres, je m'énerve et pique une grosse colère pour que Thierry baisse le foutu son de cette foutue téloche.

Patient, comme à son habitude, il obtempère.
Mais mon moral reste au plus bas : Qu'est ce que je fous là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
bogoss

avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 07/08/2007
Age : 61
Localisation : Courbevoie

MessageSujet: aurevoir   Mer 20 Aoû - 15:49

cathy,

J'ai passé de merveilleux moments avec toi et je ne regrette RIEN, je m'en vais, je te protège, je vais même peut-être quitter mon appartement.

Je te souhaite le meilleur pour toi et tes adorables enfants, je n'oublierai pas marie charlotte, je n'oublierai pas ses anniversaires à venir.

Tu mérites d'être heureuse, je te souhaite plein de bonheur.

Je ne dis jamais adieu.

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mer 20 Aoû - 22:28

Je pige pas trop ce commentaire.

Bogoss se tire ? Ah ouais ?
Bogoss se casse ?
Où ça ?

Je m'en fiche, on est plus ensemble.

Je poursuis mon récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mer 20 Aoû - 22:49

J'accepte, histoire de me détendre, une petite partie de pétanque.

(Abstiens-toi de me relancer, on est plus ensemble, Bogoss, je te rappelle que tu m'as larguée.
Tu m'as larguée et c'est la seconde fois).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mer 20 Aoû - 22:50

Je poursuis mon récit, fous-moi la paix.

NOUS NE SOMMES PLUS ENSEMBLES.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Mer 20 Aoû - 23:11

J'accepte, disais-je, histoire de me détendre, une petite partie de pétanque à quatre : Thierry la gagne, bien évidemment, mais Marie qui commence à avoir faim (et qui perd) nous fait un gros caca nerveux.
Mat abandonne aussi.

L'ambiance n'est pas franchement joyeuse.

J'essaie de battre Thierry lors d'une seconde partie, en vain.

Puis le laisse préparer le dîner car ils désirent manger des pâtes or j'aurais souhaité plus sophistiqué.
Pas assez faim pour m'enfiler ce menu de cantoche.
On a bien essayé de se rendre, à pieds, dans l'une des pizzerria les plus proches, mais elles étaient fermées.

Du coup, je ne dîne pas, persiste à ruminer.
Seconde partie de Monopoly, en double. Mat et Marie contre Thierry et moi.

Cette fois, les enfants nous plument royalement.
Et Mat, surexcité par cette victoire, ne trouve rien de mieux que de m'aspérger de mousse à raser, tandis que je prends ma douche du soir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   Jeu 21 Aoû - 9:29

J'avais décidé de ne plus faire l'amour de tout le séjour, (trop frustrant, le baillon), et ça me contrariait un max.

Quelle idée, de s'être encombrés des enfants !

Remarque, j'étais partie pour Marie-Cha, pour la piscine, je savais qu'elle s'y amuserait. Et le Mat profitait bien aussi. Même le train, ils avaient adoré.

No soucy les concernant : bonne bouffe, bon dodo, la pétanque, la télé, le Monopoly. Très bon séjour pour les enfants.

Mais moi !
Des vacances sans coït ?
Au prix où on les a payées ?

J'ai besoin de faire l'amour, je me sens bien quand Thierry m'honore, ça m'ouvre l'appétit, je ris, ça m'ouvre le coeur, j'oublie tous mes soucis, j'aime qu'il m'aime, j'aime l'abandon, j'aime qu'il me respire, j'aime qu'il me tire, je jouis, je suis heureuse au lit.

Pas là.
Au mas Jaro, je souffre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une semaine en Provence (août 2008)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une semaine en Provence (août 2008)
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Semaine internationale du portage => code promo ;-)
» Royal Rumble 2008
» Calvi 6 et 7 juin 2008
» Les menus de la semaine
» Brest 2008, nous y étions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Kti :: Bienvenue chez Kti :: Ici on raconte sa journée-
Sauter vers: