Chez Kti

Ici on est cozy, au chaud de notre ordi et on parle de tout.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui croit à la voyance ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Qui croit à la voyance ?   Jeu 24 Avr - 12:37

Je n'ai rencontré que trois voyants et une diseuse de bonne aventure.

Premier contact : La voyante de maman, à l'âge de 24 ans :

Cet homme-là, je l'attendais depuis longtemps...

La voyante qui a retrouvé la Caline de ma mère m'a tout prédit, à moi aussi, et ça fait froid dans le dos. Je n'en parle jamais.
Agée de 24 ans à l'époque, je fréquentais le futur père de mes deux fils depuis six mois.

Elle m'a dit texto :
- que j'allais obtenir l'internat et devenir médecin,
- que je ne vivrai pas de la médecine mais plutôt d'un talent caché (j'ai pas su quoi lui répondre, je ne connaissais pas ce talent, j'écrivais, mais à mes yeux, comme tout le monde),
- que j'allais devenir «médecin célèbre»,
- que j'allais vivre sept ans avec mon futur mari et que notre union finirait mal («protégez-vous, protégez-vous !»)
- que j'allais beaucoup voyager (vrai : j'ai parcouru le monde, entre 1993 et 1996),
- que la Satisfaction Totale, je la trouverai, avec UN HOMME UN VRAI, A MA HAUTEUR !
- celui en cours n'était que pipeau, jaloux de moi....

Après la douche froide, elle a pris le temps de me rassurer :«Il y a quelqu'un exactement pour vous... mais il va vous falloir patienter...»

Tout ça, c'était ma paume dans laquelle elle lisait. Puis elle m'a tiré les tarots et on n’est tombées que sur de bonnes cartes :
l'or, la puissance, le soleil...
ET LA SATISFACTION TOTALE
à la deuxième union !!!!

J'ai voulu voir son jeu, convaincue qu'il était pipé ! Y'avais plein de figures atroces, la faux de la mort, la dame de pique... Mais je ne les ai pas tirées !
Elle est où ma deuxième union ? L'homme de la satisfaction totale, l’est caché par ici ou par là-bas ? Sous l'oreiller ? Dans un tramway ? Yeh Yeh, j'me marre :


Tu sais, j'en ai croisé pas mal, des mecs amoureux, depuis mon divorce. Aucun d'entre eux ne correspondait à ce que j'attendais. Loin, très très loin du profil exigé.
Bogoss, oui, colle.
ENFIN !!!!!!!!!

Ma Nounette,
Ne te fiche pas de moi !!!!
Je SENS les choses ! De l'intuition, de l'intelligence, de la pratique ? Je ne sais.
Bogoss me conviendra, j'essaie de m'en persuader car je ne couche qu'avec de beaux mecs. Je déteste les dents crades, par exemple, ou les pieds qui puent... Rien n'est gagné, mais qu'est ce qu'on s'éclate lui et moi ! Sur sa moto le jour et .......... la nuit....... T'as pas idée !
Peut-être pas lui, mais il y ressemble bien.
En tous cas, si j'ai vibré depuis mon divorce, cet espoir-là, ça faisait longtemps que je ne l'avais plus ! Je les trouvais tous trop cons !!!

En PS, j’ai envie de te raconter une histoire, t’as deux minutes pour la lire ?
Une histoire de disparition, de chien... C'est du 100% vrai, aussi incroyable que cela puisse paraître :

Ma mère est une grande bourgeoise qui attire l'oeil. Toujours bien fardée et élégamment vêtue. Elle est atteinte du syndrome que j'appelle de «Brigitte Bardot» : elle préfère les animaux aux êtres humains. Bref.
Un soir qu'elle sortait de son garage pour rentrer at home, un malfrat lui a bombé le visage (dans le seizième arrondissement !!, à 23 h) pour lui piquer le grand cabas en lézard qu'elle tenait sous le bras.

Ses papiers dedans, un peu de liquide, mais surtout son Yorkschire adoré, Caline, dont elle ne se séparait jamais. Le drame !.....
Elle a pleuré, pleuré et entrepris le maximum de démarches pour récupérer son joli toutou (police, sapeurs pompiers, petites annonces maxi dans le Figaro....)
Le temps passant, elle déprimait de plus en plus. Ses démarches n'aboutissaient pas. Elle s'est offert un autre Yorkschire quelques semaines plus tard (Calin), mais ne se remettait pas de cette disparition tant elle craignait pour sa bestiole chérie.

Un jour, l'une de ses clientes (maman tenait une boutique dans le douzième arrondissement) lui a donné le conseil suivant :
«Allez consulter la voyante juste derrière votre commerce. Cette femme fait des miracles !»
A bout de forces, maman s'est résignée à prendre rendez-vous et s'y est rendue avec une photo de Caline.
La voyante, au vu du cliché, l'a rassurée :
«Ne vous inquiétez pas... Caline est encore en vie, en pleine santé !»
—...
— Et vous allez la retrouver !
—...
— Elle est tout près de chez vous.... Dans votre pâté de maison... Au sixième étage d'un immeuble cossu.
—....
— Il vous faut recentrer vos recherches dans le quartier immédiat : ne vous dispersez plus, placez des annonces et informez-vous auprès de vos commerçants habituels.
Une fois délestée des 450 francs de la consultation, maman a repris courage et s'est centrée sur le quartier.

Ben ça n'a pas loupé. La charcutière s'est exclamé, après six mois d'angoisse :
«Effectivement, votre animal, je crois l'avoir vu au bras d'une jeune femme qui vient régulièrement lui acheter du mou... Elle recherche sa propriétaire car elle l'a ramassée un matin dans le caniveau !»
La charcutière a obtenu les coordonnées de la jeune femme, et maman a retrouvé Caline, au sixième étage d'un immeuble de son pâté de maison. Il s'agissait d'un couple très gentil, qui s'occupait bien de Caline, en pleine forme. Après six mois, maman a préféré leur laisser l'animal, parfaitement acclimaté. Elle pouvait maintenant dormir sur ses deux oreilles. Sa p'tite chérie était choyée !!!!

Dans la foulée, elle m’a offert la consultation chez cette voyante, car je m’inquiétais à propos de mon concours d’internat.

Je ne me doutais pas, oh, loin de là, qu'elle allait me baser Jean pour me proposer Bogoss, vingt ans plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Qui croit à la voyance ?   Jeu 24 Avr - 12:49

Deuxième contact, la fin de mon couple en direct live.

Je me suis rendue au Salon de la voyance, porte Champerret car.... Mon mec et moi, ça n'allait plus très fort. J'avais retiré mon alliance mais d'entrée de jeu, Madame Irma a su que j'étais mariée.
"Me la faite pas, vous êtes en couple et vous avez deux gosses !", Ca choque... Elle regardait l'intérieur de ma main.

Elle n'a posé que deux questions : nos deux dates de naissance. Dans une guitoune comme y'en a plein dans ce genre de salon, on dirait la foire au jambon.

J'avais choisi celle-là, j'sais pas pourquoi. Sur son panneau de présentation, elle se vendait bien, j'dirais.

Ah l'horreur !!!
Sans que je n'articule d'autres mots (d'autres chiffres) que nos dates de naissance, elle s'est lancée dans un long laïus de vingt minutes, les yeux fermés. Impressionnant :
- Mon couple était mort, archi mort et même dangereux, fallait que je me protège, divorce en vue dans les six mois : "il ferait TOUT pour obtenir la garde des enfants".
- J'allais avoir un autre enfant, mais très éloigné des premiers
- Elle ne me voyait pas publier avant longtemps... Et Milan Kundera (que je venais de rencontrer), n'était pas l'homme de la satisfaction TOTALE.

Six mois plus tard, mon mec m'étalait sur la moquette.
Deux ans de bataille juridique hard pour la garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Qui croit à la voyance ?   Jeu 24 Avr - 13:02

Troisième contact, dans la rue.

Frappée par mon mari, une fois de plus, je m'étais enfuie dans la nuit, pour atterrir chez ma copine Hélène.
Qui m'a ouvert la porte de son deux pièces sur le coup (lol) de minuit.

Le lendemain matin, j'suis allée me balader dans son quartier sympa. Besoin de m'aérer. De changer de peau, de changer de vie, de changer de panorama.
Je marche, le nez au vent, la tête en l'air et dans le blouson en cuir d'Hélène, lorsqu'une maghrébine me choppe le bras :
- J'ti ly l'avinir si tiou ve
- Non, merci
- Si, si, prends ce caillou des St Miri d'la mer
- Non, non,
- Si, si
Elle insiste tant que je finis par céder.

- Attention, me prévient-elle... On t'y trahi, de suite. On t'y trahi ma fille, t'a ine ennemi.
- Hein ????
- si, si, un homme...
- Mais qui ?
- J'y n'y sais pas. Mais ses initiales sont JG, fis attention à toi.

Ce jour là, un premier juillet, mon mari Jean G... fêtait le premier anniversaire de mon fils sans moi, chez ses parents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Admin
Admin
avatar

Messages : 3213
Date d'inscription : 28/07/2007
Age : 57
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Qui croit à la voyance ?   Jeu 24 Avr - 13:32

Quatrième contact, le dernier :

TOUT EST ECRIT



A part ma mère, personne ne croit à la voyance dans mon entourage. J’ai tendance à penser, aujourd’hui, que c’est effectivement une belle foutaise. Pourtant, Alain D. a vu Francis entrer dans ma vie, à moins que Francis ne soit entré dans ma vie parce qu’Alain D. l’y avait vu...
C’était un printemps triste. Il faisait lamentablement beau et les amoureux me narguaient sur les bancs publics. Je sortais d’une histoire sentimentale heureuse, j’en avais choisi le denouement mais me retrouvais seule à élever mes deux fils. Je suis plus pigiste que médecin et certaines fins de mois sont difficiles. Le quotidien me pesait, sans un calin le soir de temps en temps. Depuis mon divorce, qui commençait, l’air de rien, à dater, je n’avais pas vraiment connu de solitude affective. Mon métier me permettait de rencontrer des hommes, un nombre incalculable d’hommes, pour la plupart séduisants, sensibles et intelligents. Plutôt mignonne et vive, je n’avais que l’embarras du choix. J’ai beaucoup de sympathie pour les médecins. Même lorsqu’ils tombent la blouse, ils persistent à défendre la veuve et l’orphelin. Or je suis presque veuve et quasi orpheline... Si mes amants n’étaient pas toujours disponibles, ils trouvaient le temps de me rassurer, de me faire l’amour et même de tenir à moi. Je vivais à l’extérieur une vie trépidante et riche, sensuelle mais pas dénuée de sentiments, qui me rendait à mes enfants fraîche et dispose. Mais en mai de cette année-là, rien ne pointait à l’horizon. Je commençais, sans doute, à me lasser des histoires sans avenir. Je devenais plus sélective. Surtout, me taraudait le désir infernal d’un troisième enfant.

Malgré mon bac plus onze, c’est avec volupté que je me suis laissé compter fleurette par Alain D. Dès qu’il a pris ma main, mon coeur s’est emballé.
_Vous venez pourquoi ? a-t-il demandé
_Vous devriez le savoir, ai-je répondu
J’avais déjà franchi le seuil, manquerait plus que je lui donne la clef...
_Ouh là, Ouh là, s’est-il exclamé !... Quelle vie, quelle vie !!! ... Il s’est armé de sa loupe et son pendule a confirmé le premier verdict : j’avais énormément souffert. Bon. Ca se voit vraiment, dans une paume, combien on en a chié ? Pourtant, je sortais d’une conférence de presse dans le seizième, vétue BCBG Laroche, j’affichais l’opulence et le bon matériel et pour corser l’affaire, j’avais remis sur mon annulaire gauche l’alliance qui ne quitte jamais mon annulaire droit. Il n’y a pas de rides sur mon visage, je ne comprends pas pourquoi. J’ai pleuré toute ma vie, j’ai fumé et bu et baisé, j’ai profité de tout et du pire. Les grands bonheurs et les insomnies électriques, les grandes détresses qui vont jusqu’au coma, les amoureux qui ne rappellent pas, les huissiers qui n’attendent pas, les juges qui tranchent, les enfants qui s’en vont et laissent, sur le répondeur, des messages insoutenables. Mes dents sont aussi blanches que celles de mes fils, ma peau ne vieillit pas, ma silhouette reste adolescente et j’étonne, dans l’ensemble, quand je cite Mathieu et Simon, qui m’arrivent déjà à l’épaule.
Il n’a pas été dupe. M’a dit que je n’étais pas mariée. Que je traversais une passe difficile, mais rien à côté de ce j’avais déjà enduré.
Il a baissé les yeux, et très solennellement, a déclaré que je subissais les conséquences d’un traumatisme grave, survenu dans l’enfance. Il a palpé mes deux éminences, thénar et hypothénar, les boules de chair qui donnent à la paume sa rotondité. S’est concentré.
_Pourtant, vous êtes drôlement forte. Vous vous en sortez bien. Je vois beaucoup de vigueur, une santé à toute épreuve. Jusqu’à un certain point, cependant, faites attention, ne tirez pas trop sur la corde.
J’ai dû admettre qu’il ne se trompait pas, mais mes soucis existentiels ne regardent que moi.
_Vous avez eu beaucoup d’histoires, c’est rare de trouver une ligne aussi riche... Beaucoup d’amants, beaucoup de désillusions... Je ne comprend pas, vous avez tout ce qu’il faut pour satisfaire un homme.
(Ben tiens, je ne te le fais pas dire pépère).
_Ah, mais !... s’exclame-t-il soudain, et sa moustache rousse de sursauter. Un demi sourire satisfait creuse sa joue poupine. «Il y en a UN !... Mais oui, le voilà !... Je m’étonnais aussi... Ca y est, c’est pour bientôt !...» Qui n’aurait pas frémi devant un tel enthousiasme ? Un long frisson me descend de la nuque aux reins tandis que son pendule s’agite sur ma paume. «Il y a un homme dans votre entourage qui vous aime très fort».
_Un ou des hommes ? me suis-je permise de préciser.
_Un et Un seul. Il va bouleverser votre vie. Vous le connaissez déjà. Il fait partie de votre milieu socio-professionnel et vous l’avez déjà croisé. Et cet homme-là vous aime... Comme il est rare d’aimer une femme. Bravo ! Un peu de patience, il ne va pas tarder à se déclarer.
_Mais qu’attend-il ?
_Il n’attend rien. Vous devez l’intimider... Mais je peux vous dire qu’au plus fort de l’hiver, quand la neige tombera sur Paris, il se lancera.
_...
_Vous n’avez plus de raison de douter. Cet homme vous aime depuis longtemps. Il vous rendra heureuse.
_Je dois faire quoi ? Je réponds comme une conne
_Rien, absolument rien. Il va venir vers vous tout seul, à l’occasion d’une occasion. Surtout, ne faites rien, c’est lui qui choisira l’heure et l’endroit, quand la neige tombera sur Paris.


Il neigeait sur Paris, ce premier matin de février. Sur le trajet de l’école, Mathieu et Simon se sont jetés sur l’épaisse couche blanche qui recouvrait le toit des voitures. Ils s’arrêtaient devant chaque monticule en poussant des cris de sioux, ce qui m’exaspérait bien bien. J’avais rendez-vous à la première heure avec un nouveau patron. C’était mon lot, depuis septembre, après deux ans de bons et loyaux services, mon journal me lâchait. Les CV que j’avais envoyés un peu partout m’astreignaient à des entretiens auxquels je me soumettais, docile. Il fallait ce jour-là que je sois impeccable, malgré la neige qui me prenait de court, engoncée dans mon plus beau tailleur et chaussée de mes escarpins vernis.
Mon amie Béatrice, chef de rubrique dans le même canard, m’avait proposé gentiment, pour me détendre après l’épreuve, de fêter avec toute l’équipe le départ de Michel, son maquettiste préféré. Il y aurait un pot, très familial, avec champagne, saumon et petits fours aux oeufs de lump. J’étais debout, plutôt joviale —mon entretien s’était très bien passé—les enfants à l’école, pourquoi lui faire faux bond ?

Je suis allée au pot, au plus fort de l’hiver, j’y ai croisé Francis. En revanche, je n’ai pas décroché le job que je briguais... et on va me dire que nous sommes maîtres de nos destinées ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ktinet.4rumer.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui croit à la voyance ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui croit à la voyance ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mais pourquoi personne ne me croit jamais ?
» CITATIONS DICTONS PROVERBES
» HADOPI - ce n'est pas exactement ce que l'on croit
» How I met your mother
» Ces petits mensonges (la petite souris, père noel,etc)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chez Kti :: Bienvenue chez Kti :: Ici on raconte sa journée-
Sauter vers: